Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Virginie B le blog lifestyle

Virginie B le blog lifestyle

Menu
Je like, tu tweetes, on s'aime

Je like, tu tweetes, on s'aime

Je like, tu tweetes, on s'aime
Je like, tu tweetes, on s'aime

Il parait que les ruptures se font de plus en plus par un tweet, limpide et édifiant... il parait qu'on peut d'une pièce à l'autre se parler, enfin communiquer pas sms, il parait aussi qu'on court TOUS après des "like"... sur tous les réseaux, on compte ses petits coeurs,

On s'envoie des smiley, des sourires, des clins d'oeil, des coeurs... tout ceci me fait terriblement penser à ces petits mots qu'on s'écrivait quand j'étais ado avec les copines, les "je t'aime" par ici, les affections et démonstrations en tout genre...

Ces sentiments là étaient bien éphémères finalement, tout comme ces échanges plein d'effusion, ces <3, ces xxx...

Finalement je trouve que la facilité avec laquelle l'agressivité peut monter derrière un écran est la même que l'amour qui peut déborder... enfin l'amour tout est relatif mais à priori certaines relations se nouent et se défont ainsi !

Je ne parle aucunement des rencontres sur les sites spécialisés mais des messages privés, des DM qui parfois sont sans équivoques et franchement déplacés...

Tellement facile de déclarer sa flamme sans se connaître, tellement facile de jouer sur l'ambivalence des mots écrits, tellement facile de se défaire de sentiments qui n'existent pas finalement...

Est ce que le coeur bat plus vite lorsque c'est virtuel ? Est ce les mots touchent plus sur un écran de smartphone plutôt que couchés sur une feuille ?

Je suis si heureuse d'avoir tant de lettres, tant de cartes, tant d'écrits, tant de timbres qui ont fait voyager les mots dans une boite dans mon bureau... autant de traces de notre amour naissant il y a quelques années ! ... Ils n'existeraient pas de la même façon si les réseaux sociaux avaient existé au temps où 800 kilomètres nous séparaient...

Je sais pas si j'aimerai me faire plaquer sur twitter quand même, je ne crois pas que j'aimerai autant de déballage... avoir à faire à un homme incapable de s'expliquer, de parler, de communiquer, d'assumer ses décisions en me regardant dans les yeux...

Ecrire 140 signes pour conclure une histoire, je trouve que ça fait pas lourd dans la balance... et si c'était le reflet tout simplement d'une peur, d'un manque cruel de courage tout simplement !!!

Allez les jeunes, les moins jeunes... assumez, ne perdez pas l'usage de la parole... faites preuve de courage...

Levez les yeux de votre smarphone...

Parce que sinon, bientôt il n'y aura même plus de rapports physiques, il n'y aura plus que quelques #FF pour se faire du bien !

*crédit photo

Rendez-vous sur Hellocoton !