Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bousculer sa zone de confort

Bousculer sa zone de confort

J'ai d'abord lu cet excellent article sur Flow puis le billet qui a inspiré Arwen, j'ai eu aussi envie d'écrire à ce sujet mais après son billet je me suis dit, je vais attendre que le sujet évolue dans ma tête...

C'est chose faite, notamment parce que depuis à plusieurs occasions je me suis dit "ah beh voilà c'est ça bousculer sa zone de confort" !

J'ai l'impression que tout le monde sait que j'aime bousculer ma zone de confort, d'ailleurs Arwen me le fait bien remarquer dans la réponse de son commentaire,

Mais je me dis aussi qu'il n'est que question d'équilibre et que pour chacun l'équilibre est différent,

Après d'une manière générale, je trouve que se mettre un peu en danger parfois ça fait du bien, ça dope l'énergie un peu d'adrénaline... accepter un projet professionnel qui nous oblige à nous remettre en question, à creuser, à être en concurrence etc...

Personnellement bousculer ma zone de confort passe par plein de petites choses parce que je suis convaincue que les petites détails parfois suffisent à sortir de son confort, du tout acquis tout simplement :

  • goûter des aliments qu'on n'aimait pas jusqu'à présent et découvrir parfois qu'aujourd'hui on les apprécie
  • oser les associations improbables et se régaler : avocat & orange / pêche et tomate / concombre & fraise / courgette & tapenade ...
  • aller faire un match de tennis à 20h avec 33° tout simplement parce qu'on en a très envie au lieu de continuer à barboter dans la piscine et finalement ne jouer que 45 minutes par rapport à cette lourde chaleur, boire 1l d'eau, se passer la tête sous un tuyau d'arrosage mais ce dire que le tennis c'est la vie !
  • accepter de mener une vie fatigante pour les autres mais trépidante pour soi, parce qu'on est tous différents, qu'ils y a ceux qui préfèrent rester au chaud dans leur maison et ceux pour qui voyager parfois se passe déjà au bout de la rue
  • lancer un débat sans même savoir si j'irai au bout de la démarche
  • accepter d'échanger quelques balles avec Marion Bartoli (avant j'aurai eu tout simplement honte à mourir, ben je l'ai fait !)
  • porter des sandales qui me font une pied immense, tant pis je les adore (les sandales pas mes pieds !)
  • ne pas me maquiller trois jours consécutifs sur le bateau en croisière fluviale (parce que j'avais envie de detox pour ma peau !)
  • sortir marcher le soir avec les enfants parce que je suis loin de mes 10 000/pas jour
  • marcher sur les mains, travailler des positions en yoga, apprendre la méditation...

Voici ces petites choses qui bousculent ma routine, mais ce n'est que quelques exemples... c'est vrai que je n'ai pas vraiment une vie routinière... un homme absent toute la semaine lorsqu'il n'est pas hospitalisé (hum hum), des valises qui s'ouvrent et se défont régulièrement, deux jobs, l'un dans une collectivité l'autre très rock n'roll trois blogs et l'organisation de RP.0, une trousse de toilette qui ne se range jamais, des allers retours sous plusieurs toits, un rythme effréné...

J'ai construit ma vie en bousculant ma zone de confort tout simplement et j'adore ça finalement... pourtant à côté de ça, j'ai une vie très équilibrée, le même homme depuis 16 ans (dans quelques jours), je suis toujours dans la ville où j'ai grandit (après quelques déménagements avant d'avoir des enfants) pour rester près de ma famille,... voilà mes bases sont là, le reste ça peut bouger, je surfe !

(crédit photo)

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Virginie B

Blogueuse lifestyle since 2008 / RP blogueurs / social media manager #monsud #famille #food #sport
Voir le profil de Virginie B sur le portail Overblog

Commenter cet article

Chiffons and co, blog Mode, Lifestyle, Voyage 22/07/2015 17:32

merci pour le clin d'oeil ! Comme je le disais, tout dépend des gens et de leurs besoins, mais dire que définitivement, il est indispensable de sortir de sa zone de confort, là je dis non : chacun fait comme il le sent !

Sandrine 20/07/2015 16:48

Sortir de sa zone de confort, c'est ce qui fait qu'on (enfin que je) me sent vivante ! Même si comme toi j'ai un cadre de vie ordonné, le reste est en permanence à réinventer. Et je ne parle même pas de ma vie professionnelle de freelance, qui me pousse à me remettre en question chaque jour, à partir avec mon bâton de pélerin trouver de nouveaux clients et me battre. Mais j'aime ça !

Bernieshoot 20/07/2015 16:22

il est positif de savoir sortir de sa zone de confort pour progresser et ne pas rester dans sa routine.
Concernant le tennis en ancien président de club j'appréhendais ces périodes de chaleur où les accidents cardiaques sont les plus nombreux sur les courts lors des fortes de chaleur, prudence .

Mademoisellevi 20/07/2015 13:34

Je suis complètement d'accord avec le côté très positif de sortir de sa zone de confort
Je crois que d'ailleurs je me sens souvent obligée de le faire, pas par contrainte hein, mais parce que j'ai besoin de "renouveau" et que ça fait du bien, de voir autre chose, prendre des risques, aller ailleurs, toucher à des choses qu'on aurait pas imaginer auparavant ... se faire violence mais dans le bon sens du terme :))

Agoaye 20/07/2015 13:22

J'ai lu l'article dans Flow avec une grande attention aussi, et je me suis fait la réflexion que pendant mon adolescence, je sortais de ma zone de confort 25h/24...
C'est ce moment de ma vie où j'ai le plus vécu de trucs dingues.
Et puis il y a eu mon mal-être et mes angoisses, qui m'ont carrément stoppée dans mes élans.
Mais globalement je me dis que soit je sors facilement de ma zone, soit elle est vraiment extensible :)

Elodie 20/07/2015 11:39

J'aime l'idée de sortir de sa zone de confort. Prendre des risques, bousculer ses petites habitudes etc...ce n'est pas toujours évident, justement parce qu'on se complaît souvent dans sa petite routine. Parfois, on s'imagine qu'il faut faire un pas de géant pour en sortir mais comme tu le dis, ce sont parfois de petites choses qu'on ose...J'aime cette idée. Je suis une trouillarde de base, j'ai besoin de sécurité. Je ne saute pas dans le vide mais oui, je suis capable de me bousculer de temps en temps, de faire des petits pas qui deviendront peut-être une longue marche à force. C'est ainsi que je parcours mon chemin et que j'essaie de sortir de mon cocon..

LaFéeDuLac 20/07/2015 09:15

Ohlala ça me parle ça! Il y a des fois où je me dis au dernier moment que j'aimerais être ailleurs, que j'aurais pas dû accepter tel ou tel truc et où j'espère une annulation providentielle... Et j'y vais et j'en suis ravie! C'est ainsi que j'ai couru un marathon, participé à des ateliers d'écriture ou encore que je suis allée à des activités ou soirées dans lesquelles je ne connaissais personne. Et en général, j'en ressors ravie. C'est exactement ça sortir de sa zone de confort :-)

Ju 20/07/2015 09:08

J'ai lu aussi l'article dans Flow et il a eu une certaine résonance chez moi. Ca s'est traduit par exemple samedi à partir en Road Trip toute seule en Vespa toute la journée, au lieu de rester bosser / faire le ménage à la maison tranquillou... Un vrai moment de détente. Je suis rentrée, j'étais vachement mieux dans ma tête!

Ptisa 20/07/2015 08:59

J'adore ton idée de se mettre en danger qui ne colle absolument pas avec la liste décrite dessous ! C'est très occidental ! L'asservissement de la société nous fait croire que faire autrement c'est dangereux ! Personnellement j'essaie d'écrire tous les jours "ma zone de confort est ma zone de médiocrité" c'est une phrase de Christine Lewicki. Et j'essaie de mettre en oeuvre un tas de choses pour faire évoluer ma vie vers le mieux, mais rien n'est dangereux, c'est juste l'aventure de ne pas savoir le retour que ça va donner, l'inconnu (tiens, ça me fait penser à la Grèce dans l'actualité : pourquoi l'inconnu ferait-il peur et serait-il dangereux ?)

Blog du Dimanche 20/07/2015 08:32

Oui oui oui !!! <3

fedora 20/07/2015 06:39

Je trouve qu'avoir des "bases" est essentiel, après, c'est bien de sortir de sa zone de confort... ça évite la routine, ça met de la joie et du pep's dans le quotidien :) Belle semaine Virginie !