Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Virginie B le blog lifestyle

Virginie B le blog lifestyle

Menu
Courir en montagne mon expérience

Courir en montagne mon expérience

Courir en montagne mon expérience

J'ai commencé la course à pied début juin,

Depuis fin juin je suis un entraînement réalisé par mon homme, je m'entraîne 3 fois par semaine, bien souvent mes séances sont adaptées dans la semaine en fonction de mon rythme et surtout en complétement d'autres activités sportives (VTT, randonnée par exemple) mais aussi en fonction des lieux où je me trouve !

J'ai passé 3 semaines en montagne, après 4 jours en Savoie où j'ai couru (Morzine & Chamonix) j'ai posé mes valises à l'Alpe d'Huez à 1860 m d'altitude pour un peu plus de 15 jours !

Le programme s'est musclé, course en montagne, VTT, randonnée tous les jours avec toujours un équilibre de 3 sorties de running par semaine,

Le cadre change tout, franchement quand on court au milieu des montagnes avec un panorama de fou c'est extraordinaire, ... mais il n'y a pas que ça qui change !

Courir en altitude nécessite que l'organisme s'adapte aux changements, ne pas négliger par exemple la déshydratation beaucoup plus importante en montagne... le mal des montagnes pour certains surtout les premiers jours, les troubles digestifs possibles, maux de tête, trouble du sommeil...

J'ai commencé par une séance courte de 25 minutes à jeun pour m'acclimater... je me suis sentie à l'aise rapidement et tellement dans mon élément dans ce décor de rêve... très inspirant pour une sortie de course à pied !

Puis j'ai enchaîné mon programme, des fractionnés, des sorties plus longues etc... ce que j'ai ressenti :

  • les 20 premières minutes sont souvent compliquées pour moi, le temps de l'échauffement, de l'adaptation également à l'altitude... le temps de trouver un rythme, le temps de me sentir mieux...
  • le terrain est souvent très accidenté en montagne ce qui demande une attention de tous les instants, si on ne veut pas se tordre une cheville ou même tomber au pire... beaucoup de concentration est nécessaire et encore bien davantage lorsqu'on est fatigué (et surtout d'ailleurs)
  • j'ai apprécié de courir sans les chaleurs caniculaires du mois de juillet dans le sud et la contrainte de devoir courir à 6h du matin pour respirer (pour le retour c'est pareil d'ailleurs...) !
  • il est impératif de boire beaucoup tout au long de la journée, l'altitude déshydrate énormément...
  • la récupération entre les séances est importante... peut être même un peu plus qu'en basse altitude !

Et depuis ?

Je suis rentrée depuis une semaine et j'ai couru 3 fois, il fait encore trop chaud pour se permettre de courir quand ça nous chante... mais les journées se sont raccourcies et le matin par exemple, le soleil se lève à 6h30... je suis partie courir à 6h10 il faisait bien frais certes mais il faisait vraiment nuit et j'étais pas très rassurée... bon il est temps que les températures deviennent juste un peu plus fraîches !

Mais sinon c'est parfait je me sens bien, j'ai fait le plein de globules rouges... vive la montagne !

J'ai fait deux séances de vélo aussi cette semaine mais bon les massifs sont interdits pour les feux... alors bon...

Mardi je reprends le pilates... mais pour la première fois d'arrêt du pilates en été je n'ai pas eu mal au dos...

le sport le sport il n'y a que ça de vrai !