Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Virginie B le blog lifestyle

Virginie B le blog lifestyle

Lifestyle, sport & développement personnel


Ciel mon fils ce futur adolescent

Publié par Virginie B sur 10 Avril 2013, 05:00am

Catégories : #Vis ma vie de maman

992931273158319.png*crédit photo

 

Jules aura 12 ans à la fin de l'année,

Je ne suis pas experte, je pensais que l'adolescence commençait un peu plus tard,

Pourtant parfois je me surprends à penser qu'il a tout l'air d'un ado,

Ouf et ce n'est pas tout le temps simple, je reconnais et commence à comprendre pourquoi tant de billets, tant d'articles parlent de cette période bizarre !

 

Oh oui je me souviens de la mienne... et aussi des réflexions de mes parents à cette période...

De l'exaspération que j'ai surement suscité pour mon entourage...

Parce que c'est vrai qu'on se voit le bout du nez quand on arrive au collège !

 

"On en prend de la graine", comme dirait ma mère !

 

Jules bougonne, réchigne, n'est (presque) jamais content, ne veut rien faire (au départ)... et prend de l'assurance pour nous répondre...

J'ai même eu droit à un "oh tu te calmes !" quand je suis arrivée en hurlant certes parce qu'il sautait sur le lit de sa soeur avec son 1,60 quand même !

Je crois ne pas avoir encore digéré,

On a eu une petit discussion lui et moi...

Histoire de lui rappeler qu'il y a les copains, la cours de récréation et la famille, les adultes, la maison...

Histoire de lui remettre une couche sur le respect et sur qui fait quoi dans cette maison !

 

Bon... et bien je crois que je commence à toucher du doigt l'adolescence... mmm j'adore !

Moi qui déteste les personnes qui traînent et qui n'ont rien envie de faire... va falloir trouver un concensus...

 

Heureusement nous sommes très complices (enfin pour le moment), il me parle, je l'écoute et vice versa...

Pour l'instant je m'amuse un peu de cette situation apocalyptique de l'adolescence mais je reste vigilante, attentive à son évolution...

 

Mais comme je suis novice à la matière tous les conseils sont les bienvenus... (merci)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Commenter cet article

eva 12/04/2013 04:43

Pas de conseils à donner car chaque cas est différent, avec 3 enfants dont la dernière qui va sur ses 14 ans, on est en plein dedans... 3 parcours différents. Bon, faut pas se leurrer, on est
parfois au bord de craquer... j'ai relu les Dolto et ça m'a vraiment aidé (ces livres ne vieillissent pas). On ne peut pas totalement comparer avec sa propre expérience tant l'époque actuelle est
particulière, surtout avec l'explosion des moyens de communication. La société de consommation a malicieusement trouvé un sacré bon filon avec nos ados, à nous de tenter de mettre des limites....
et là bon courage !!! nous sommes dans un contexte compliqué qui change vraiment la donne, enfin c'est mon avis, mais l'essentiel est de ne pas se décourager, continuer de répéter inlassablement
les valeurs en lesquelles on croit, toujours marquer son autorité affectueuse, rappeler que les parents c'est nous, qu'il y a des choses qui seront toujours inadmissibles. Ecoute ton coeur malgré
tout. L'ado ne l'avouera jamais mais il entend notre amour...

Val1603 10/04/2013 17:16

Courage suis en plein dedans depuis quelques années... et là on atteint le paroxysme... et c'est loin d'être simple...

Christine 10/04/2013 14:20

Navigation à vue en évitant les trop gros écueils et surtout en gardant toujours le cap.
J'ai eu beaucoup de chance avec mon fils. Je dois assez régulièrement répéter à ma fille de 16 ans qu'elle doit baisser le ton mais je ne me plains absolument pas, elle bosse très très bien, nage
tous les soirs et ne sort pas. Par contre à l'école, je vois tellement de parents qui viennent demander de l'aide parce qu'ils se réveillent quand leurs enfants ont 14 ou 15 ans et sont devenus
ingérables. Il n'y a pas de miracle. Il ne faut rien lâcher. Quand on est parent c'est pour la vie et on éduque à vie.
Tu vas y arriver!

stéphie 10/04/2013 14:05

C'est marrant, j'ai du mal à l'imaginer te répondant... je l'ai trouvé tellement adorable les quelques fois où on s'est croisé ;) Le dialogue, je crois que c'est la clef, il ne faut surtout pas le
laisser filer...!

lily 10/04/2013 11:30

désolé mais sur ce point je ne peux pas t'aider, le mien n'a que 6 ans (bientot 7 ans ^^).

Blondy Valentine 10/04/2013 11:24

Personnellement, j'ai commencé ma crise d'adolescence à 8-9 ans... Quand mes parents ont divorcé ! Alors à 12 ans... C'est normal ! ^^

manola 10/04/2013 10:52

~~maman de 4 enfants , ce mot :"adolescent " n'a pas eut son importance chez nous..

.... oui, l'être humain passe par plusieurs étapes: BB, enfants, adolescent, adultes et j'en passe et des meilleurs... ( ça c'est de la psycho à 2 balles!!)

...mais à ce moment là dans la vie d'un être humain, il commence à se rendre compte que son corps, ses pensées changent sans que lui le veuille vraiment.. et nous parents on voudrait toujours avoir
le dessus ( conscient ou pas d'ailleurs!!) ..tout se bouscule dans sa tête et dans son corps!!!

...rien n'a été facile, mais je n'ai surtout pas mis tout cela sur le compte de ce passage bizarre..beaucoup d'écoute, de discussion: très peu puisque qu'on représente tellement la loi et que être
seul dans une chambre sont leur garantie contre ce monde qui ne les comprend plus.....

...mais beaucoup , beaucoup d'écoute: genre: être là au bon moment, et les mener vers leur vie..

...bien sûre:je suis contre leur agressivité vis à vis des parents.. une bonne discussion s'impose!!!

...et un jour, ils vous aiment.. et là: oufff!!! on a cette impression d'être sorti d'un long tunnel noir...( je ne dis pas qu'ils nous aiment pas avant: mais on a cette impression bizarre!!)

...au fait: dans l'éducation de mes enfants: j'ai aimé cette période: à partir de 10 ans, je n'éduque plus: j'écoute et j'ai aimé les voir grandir avec leurs idées ( grandiose )sur la vie ou sur
leur propre vie .. j'ai beaucoup découvert sur eux, lors de repas ou des grands voyages en voiture: il faut en profiter là: se sont presque les seuls moments ou ils aiment discuter.. j'en prenais
plein de belles choses dans ces moments là, pour ensuite vivre les pires moments...pas grave si ensuite, pendant des jours leur têtes blondes étaient plutôt dans le noir.. car je t'assure: c'est
tellement bon, ensuite d'être complices lorsqu'ils sont devenus adultes.. rien qu'un moment à passer ( facile à dire je sais!!)

...."allez: hop! petit garnement: on ne saute pas sur un lit à ton âge et surtout on parle autrement à sa maman.. "

je ne te dis pas bon courage Virginie : mais belle découverte sur tes enfants..;-)))

Ptisa 10/04/2013 09:51

je suis encore plus novice que toi, j'appréhende et j'espère que je saurai avoir le comportement adéquat : leur laisser l'autonomie dont ils ont besoin et leur donner les responsabilités qui vont
avec, le tout dans un climat de respect et de confiance. Ho lala tous ces mots de plus de 2 syllabes dans la même phrase, je vais me faire une entorse des doigts !! L'expérience que j'ai autour de
moi c'est ma collègue de travail qui a 2 filles, aujourd'hui 16 et 18 ans, tout se passe finalement pas trop mal avec des couacs de temps en temps !

angélita 10/04/2013 09:51

Bienvenue au club. Je vais bientôt en sortir pour ma part

Lulu 10/04/2013 09:23

Bon courage !!! Ce n'est que le début... Ici on a la version fille, 16 ans, mais comment te dire que ça va vite, très vite... Tu as raison d'être ferme dès maintenant, après c'est foutu !

Philo 10/04/2013 08:08

J'ai l'impression que tu me décris dans tout ce que je viens de lire. Mon fils aura 12 ans mi-mai et comme le tien il n'est jamais content, rien ne l'intéresse, il est insolent, il ne bosse pas du
tout à l'école, ne note pas ses devoirs et va jusqu'à rendre des pages blanches lors de contrôle. Je suis à bout d'autant plus que pour d'autres raisons nous subissons des galères depuis qu'il a 4
ans. Depuis un peu plus d'un an il est suivi par un SESSAD, les progrès s'étaient fait ressentir mais depuis quelques temps on va vers le fond du gouffre. Hier nous avons eu son bulletin du 2e
trimestre et c'est une catastrophe, ce qui est bien dommage car il a de fortes capacités (surtout qu'on a fait des tests à un moment donné).
Bref je songe même à la placer dans un espèce de pensionnat mais du genre "armée". Je ne sais pas comment trouver cela, je ne sais même pas si ça existe.
Bref je suis au bout du rouleau alors si quelqu'un me lit et à des conseils, des adresses ou je ne sais quoi à me donner merci de m'envoyer un mail.
Bon courage à toi aussi Virginie et merci de m'avoir lu

heidi 10/04/2013 07:55

T'en as pour 8 ans avec lui et t'auras pas de répit avec les frangines qui s'y mettront aussi.
Allez, c'est une phase à passer. ;-)

Helena 10/04/2013 07:53

Bonjour!
En general la periode d adolescence est un moment difficile pour tout le monde...il y a qu a nous voir quand on avait cet age!mais personnellement , meme s il y a eu des hauts et des bas, mes
relations avec mes fils sont restees fusinnelles et sont devenues encore plus fortes vec le temps (c est a dire apres le cap de l adolescence!)
Ne t inquietes pas, restes la pour lui a l ecouter ,a lui proposer tes conseils et meme si tu peux lui donner des conseils , ne le contredis pas de force car la , il essaiera de faire tout le
contraire..
Bisous !

isabelle - laminutedeco 10/04/2013 06:52

Je n'ai malheureusement pas de conseils mais j'en cherche moi aussi. Célestine aura 12 ans en septembre et, petit à petit, elle devient une pré-ado avec tous les complexes et les questions qui vont
avec, du genre "je suis trop petite", "mes jambes sont trop longues" (c'est contradictoire mais les ados ne s'arrêtent pas à ça), "mes bras sont trop courts"...
Certains jours, je me sens un peu fatiguée. Mais comme toi et Jules, Célestine et moi parlons beaucoup. Elle cherche encore beaucoup mon avis et mon conseil, mais pour combien de temps encore ?

joliemargot 10/04/2013 06:50

Mon fils allant sur ses 14 ans, le seul conseil que je pourrai te donner c'est de lui faire comprendre ton point de vue en exprimant tes besoins ou ressentis sans agressivité. Parce que c'est une
période difficile, qu'ils sont fatigués, qu'ils ont des grosses journées au collège et qu'ils ne rentrent pas toujours à la maison de bonne humeur... Je crois que c'est une période où les conflits
sont un peu inévitables, mais dont il vaut mieux limité l'ampleur...

Armelle 10/04/2013 06:39

J'ai envie de te dire que les enfants sont précoces à présent. J'ai envie de t'écrire "une poigne de fer dans un gant de velours" et une bonne dose de diplomatie à la sauce psychologie. Mais je ne
suis pas inquiète ni pour toi, ni pour Jules. C'est une étape un peu étrange par laquelle je suis passée trois fois mais qui fait partie de la vie ! Bises et bonne journée

Nous sommes sociaux !

Articles récents