Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fille unique VS frère et soeur ça change quoi ?

minnesota-photographers.jpg*crédit photo

 

Je suis fille unique,

J'ai trois enfants,

J'observe tous les jours leur complicité,

Leur joie, leurs disputes aussi,

Ces moments incroyables où ils ne peuvent se passer l'un de l'autre,

Ces moments aussi où ils s'isolent dans leur chambre, dans leur monde...

 

Quand ils pleurent parce qu'ils se chamaillent,

Quand ils rient aux éclats,

Quand ils sont complices dans leurs bêtises,

Et quand ils ne se soutiennent pas parce qu'ils sont en colère l'un envers l'autre !

 

Je les observe tous les jours dans leur relation,

Je suis curieuse de cette fratrie,

Parce que je n'ai pas d'expérience personnelle, donc par de comparaison...

Je fais donc de mon mieux,

Parce que mon désir le plus cher c'est de les voir unis, aujourd'hui et demain...

 

Souvent je me demande ce que ça leur apporte d'avoir des frères et des soeurs, dans leur vie... dans leur caractère...

Oui j'imagine bien les notions de partage, de la patience, l'attention des autres... mais plus que moi qui suis fille unique ?

Je n'ai pas de réponse,

Pourtant j'aimerai bien savoir...

 

Petite je n'aimais pas prêter, j'ai tellement entendu autour de moi "la fourmi n'est pas prêteuse"... mais j'aimais donner... donc on disait de moi que j'étais généreuse...

 

Violette qui est la troisième de mes enfants n'aiment pas prêter ses jouets, c'est tout à elle... "c'est à moi ça..." même si c'est à sa soeur ou à son frère... c'est curieux... pourtant évidemment que j'explique à chacun qu'ils ont leurs jouets, leurs livres, leurs vêtements etc... mais qu'ils peuvent se prêter les objets... qu'il faut partager, tout d'ailleurs... c'est important... parce qu'aujourd'hui j'ai évolué dans ce domaine !

 

Qui peut m'aider à répondre à cette question "quelle est l'impact d'une fratrie sur le caractère d'une personne ?"...

 

Que penses tu de ça : ça change quoi fondamentalement d'avoir des frères et soeurs sur le caractère j'entends bien sûr ?

 

Est on différent quand on est fille/fils unique ou pas ?

 

Aujourd'hui :

Sur Figue & Sardine : Coq au vin


Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Virginie B

Blogueuse lifestyle since 2008 / RP blogueurs / social media manager #monsud #famille #food #sport
Voir le profil de Virginie B sur le portail Overblog

Commenter cet article

Emma June 17/01/2013 12:14

Ca m'horripile d'entendre les gens critiquer les enfants uniques, les pointer du doigt comme des bêtes curieuses et dire que cela explique tous leurs (éventuels) défauts!! Si les enfants issus de
fratrie étaient parfait ca se saurait! Tous les enfants ont des fêlures, toutes différentes, tout le monde a des défauts (on peut être égoiste en n'étant pas unique!) Bref, je m'insurge contre ce
diktat du "il faut des frères et soeurs" Si les parents en ont envie alors c'est très bien, sinon ils ont souvent leurs raisons et l'éducation et l'amour sont pour moi les 2 seules choses
primordiales...Quant à ton article, je le trouve très émouvant.

Virginie B 18/01/2013 19:23



tu as parfaitement raison et quand je dis que je suis fille unique j'ai parfois l'impression de devoir m'excuser !



Manola 17/01/2013 08:24

je viens d'une famille de 4 enfants.; et j'ai 4 enfants...donc impossible de répondre à ta question.. si naturelle d'ailleurs!


mais même avec des soeurs et frères, je suis une solitaire et contemplative.. j'ai toujours été dans mon coin, avec mon bouquin loin de leurs jeux...mais on s'aime.. avec ma soeur( que 13 mois de
différence!) :nous sommes plus que des amies, ou plus que des soeurs!j'ai cette chance là!!!

laisse faire la vie: dans nos vies:il y a :celle de l'enfance et ensuite celle de l'adulte: pour l'instant:ils sont dans la découverte .... et toi avec tes pensées bienveillantes tu en seras le
trait d'union...

Virginie B 18/01/2013 19:22



j'espère toujours savoir tenir ce rôle de trait d'union , merci l'image me plait



Aline 16/01/2013 23:02

13 ans d'écart avec mon frère... élevée comme une fille unique, je me retrouve dans ce que tu écris (incroyable... je donnais bcp aussi mais j'avais un mal fou à prêter...).

Petite c'est de l'admiration, Ado une certaine forme de complicité, le lien entre des parents qui m'ont eue sur le tard et donc dépassée par une génération qui allait vite, trop vite, heureusement
qu'il a été là... Adulte c'est une relation plus équilibrée avec des points de vue et vécus différents qui se confrontent. Mais aussi une inversion des rôles, aujourd'hui j'ai l'impression d'être
l'ainée, d'être plus mûre que lui et d'être celle qui conseille, critique ou rassure... C'est particulier cette relation.
Finalement oui, on peut parler de relation fraternelle, de lien du sang qui fait que quoiqu'il arrive, on a ce lien qui nous lie.
Je me suis fachée, puis brouillée avec des amis sans pouvoir ni vouloir revenir dessus. Avec mon frère, on s'est déjà fachés mais comme justement nous avons ce lien filial... bein j'ai l'impression
qu'on n'a pas le choix en qq sorte, on finit par se réconcilier. A vrai dire, si nous n'avions pas ce lien... je ne sais pas si nous serions ne serait ce qu'ami ? oÔ
Et on s'aime...
C'est bizarre hein ?

Virginie B 18/01/2013 19:21



oui très bizarre quand même ! merci pour ton témoignage en tous ls cas



L'Irrégulière 16/01/2013 20:26

C'est une question qui, par définition, n'a pas de réponses. Après, je pense que ce n'est pas la seule chose qui joue : je suis fille unique, et très solitaire et contemplative. Mais avec 3 frères
et soeurs, mon ex avait strictement le même caractère, à croire qu'on avait été faits dans le même moule.
Après, je ne regrette rien, car mes parents n'auraient pas eu les moyens de payer des études longues à plusieurs enfants, donc je ne serais pas là où j'en serais si j'avais eu des frères et soeurs,
c'est certain.

Virginie B 18/01/2013 19:21



tu crois ça ? c'est dingue d'imaginer que si on avait eu des frères et soeurs on serait différente peut etre !



harpa 16/01/2013 20:24

Je n'ai pas de réponse à ta question. J'ai un frère avec qui j'ai aujourd'hui très peu de liens alors que nous nous entendions bien petits. Mon fils est fils unique, je me demande parfois si nous
faisons le bon choix ?!

Virginie B 18/01/2013 19:20



oui difficile de toute manière de bien faire il faut faire le mieux selon nos possibilités



Mimiblue 16/01/2013 18:51

Oui, je le crois. On n'a pas l'habitude du bruit, on n'a pas l'habitude du partage (même si l'on n'en est pas moins généreux et prêt à offrir aux autres). D'avoir été fille unique, de n'avoir eu
qu'une fille, je m'en sors assez mal avec les quantités en cuisine, par exemple : plus de quatre à table et je panique. Je ne sais pas improviser du tout : tout doit être prévu d'avance, raisonné,
calculé... Je suis incapable de marcher sur un fil.... Je crois, oui, qu'on n'est pas pareil, quand on est enfant unique, que ceux qui sont issus d'une fratrie, aussi minime soit-elle....

Virginie B 18/01/2013 19:19



ah oui c'est vrai je te comprends finalement... merci



cora lyly 16/01/2013 18:10

moi c est le contraire nous sommes 4 freres et soeurs, deux freres aines et une soeur de 18 mois d emoins que moi!!! et bien avec mes freres de stop souvenirs ma soeur moins on se chamaillait tous
le temps et elle a eut tous les + (sorties...) en meme temps que moi!!! et meme si nos parents nous aiment tous elle est reste la tite chouchoutte!!! bref oui 18 mois d eccart cest peu j ai atendu
mes 16 ans avec hate pour sortir en boite avec mes freres et hop qui est venues en meme temps ma soeur qui n avait po a atendre cette age!! injustice lol j ai eut tous comme cela!!et ne parlons po
des petits copains du coup on me donnait le role de jalouse ,je pensse inconsciament meme si j aime ma soeur que j aurait prefere n avoir que des freres!! ou une grande soeur!! je sait pas!! j ai
une fille unique pour l instant que j eleve seule j aimerai lui donner un ti frere ou soeur si je retoruve un homme "bien" mais bon !! je la gatte , passe tous mon temps a lui faire plaisir , je
craque facilement.................. ET ELLE EST ADORABLE !!!! bien sur.............. MERCI POUR CES JOLIE POST♥

Virginie B 18/01/2013 19:19



en conclusion je pense que les parents y sont pour beaucoup dans l'entente ou pas des fratries, merci pour ton témoignage



Alameresi 16/01/2013 17:46

Comme toi, je me pose beaucoup de questions à ce sujet... Les commentaires sont très intéressants. Et j'adore regarder la relation entre mes Plum's même si pour l'instant c'est un peu comme dans
les bisounours, plumeau n'a que 6 mois...

Virginie B 18/01/2013 19:17



oui forcément mais tu vas voir que dans l'entente ça va super vite finalement



ladywaterloo 16/01/2013 11:47

Tellement de choses sont différentes.

Les enfants uniques sont souvent plus choyés, mais souvent aussi au rythme de leurs parents très vite, alors que lorsqu'il y a trois enfants, ce sont les enfants qui rythment la vie de la
famille(tempo/activités/loisirs/nourriture). Cette contrainte se contrebalance car ils jouent aussi et se débrouillent plus vite entre eux, ils créent leur petit monde, en dehors de celui des
parents.

Je trouve que les enfants uniques ont une pression plus importante que des enfants issus d'une fratrie, un bulletin de notes catastrophique sera plus relativisé dans une famille nombreuse, de même
Jules abandonnera le piano pour faire du foot avec d'autant plus de facilités que sa soeur brille au violon et le dernier a des dons en dessin. Les enfants sont solidaires et s'aident les uns les
autres, mon second a ainsi caché une année entière ses colles (une mauvaise passe), les faisant passer par des cours supplémentaires, sa soeur récupérait les avis et les signait, m'ayant convaincu
que ce collège ne fonctionnait pas comme les autres! je l'ai su dix ans plus tard et depuis nous en rions ensemble.

Plus tard, je le constate à présent, la charge des enfants uniques est de plus en plus lourde. Une de mes belles filles (adorable et altruiste) a perdu son papa, elle s'est retrouvé seule en
première ligne pour soutenir sa mère et seule dans son chagrin. A chaque Noël, vacances, elle culpabilise si elle laisse sa mère.

Mes enfants n'ont pas ces contraintes, ils sont là, j'adore, ils ne sont pas là, je les verrai plus tard! Je suis ravie car ils se retrouvent à présent à plusieurs couples en dehors de la maison
pour passer des week end.
En revanche, je ne suis pas à plat ventre pour garder leurs loulous, je suis moins présente et moins disponible que sa mère.

Virginie B 18/01/2013 19:17



et bien dis donc tu as répondu à beaucoup de questions finalement... et je suis parfaitement d'accord avec ce que tu écris, merci beaucoup



Ptisa 16/01/2013 10:22

je pense que ça dépend aussi de la place qu'on les enfants dans la famille. Mon mari est fils unique, il est très personnel, il passe avant les autres, sa mère le traite comme s'il avait 5 ans. Moi
c'est plus compliqué, j'ai un frère qui est mon aîné de 17 ans (mêmes parents), ce qui fait qu'il était déjà parti de la maison quand j'étais petite, du coup j'ai été élevée comme si j'étais
unique, de plus la dernière et en effet, moi non plus j'aimais pas prêté, j'aime toujours pas mais je fais des efforts. En ayant 2 filles, je suis ravies pour elles qu'elles puissent jouer ensemble
(c'est un peu tôt encore, elles ne savent que s'arracher les jouets des mains mutuellement)

Virginie B 18/01/2013 19:15



c'est compliqué quand même les relations... finalement !



Laure 16/01/2013 10:05

Je suis fille unique, je n'en ai pas souffert, j'avais un cousin qui habitait le même immeuble... j'ai toujours eu des amis, je prêtais mes jouets facilement... Chaque enfant a son caractère,
enfant unique ou non !! Ce qu'il faut je pense c'est être avec les autres, en collectivité, faire des activités ( surtout pour un enfant unique ). Et puis, le plus important c'est quelle éducation
les parents donnent à un enfant !!! C'est bien cela qui est primordial : quels sont les valeurs que l'on transmet à nos enfants !!
Bref, je ne regrette pas d'avoir été fille unique, et je ne sais pas ce que la vie nous réserve... Stella restera peut-être fille unique, peut-être pas...
Bizzzz Laure

Virginie B 18/01/2013 19:13



oui bien sur que l'essentiel ce sont les parents qui le donnent, et je peux aussi te dire que je n'ai pas souffert non plus d'être fille unique !



Nat et ses oursons 16/01/2013 09:25

J'ai les mêmes ressentis que toi, même situation (sauf que je n'ai que enfants)....Je découvre avec eux ce que c'est d'avoir un frère/une soeur.... J'adore ça!!!!

Virginie B 18/01/2013 19:12



je te crois... je fais pareil...



PetitDiable 16/01/2013 09:09

Comme toi, j'ai longtemps été fille unique. Je pense vraiment que ça se ressent dans le caractère...et pas vraiment en bien!

Virginie B 18/01/2013 19:12



ah bon tu crois ?



amaryves 16/01/2013 08:50

Je ne pense pas.....
J'ai été élevée comme une fille unique ( ma soeur a 10 ans de + que moi) et pourtant je suis généreuse,en actes et en pensées. Dans mes 3 enfants (aussi lolll) je les vois généreux entre eux, à
l'écoute, même si pour les 2 plus jeunes, la complicité est flagrante et même petits c'était déjà ainsi. Je crois que malgré nous, on transmets nos valeurs....peut-être que chez certains enfants
c'est différents, mais il y a certainement une raison...que j'ignore, n'étant pas pédopsychiatre !

Virginie B 18/01/2013 19:11



je ne le suis pas non plus pourtant j'aime bien comprendre les ententes ou pas et je pense quand même que l'éducation y est pour nous !



Arsinoe la Crapaude 16/01/2013 08:34

Je me pose les mêmes questions, mais dans l'autre sens. J'ai une soeur, dans ma famille, y'a pas d'enfant unique, on est une famille nombreuse avec toute une tripotée de gosses...
Et moi, j'ai qu'une fille, et ça restera car le moule est cassé, comme on dit ^^
Longtemps, j'ai culpabilisé, en me disant qu'elle allait manquer tout un tas de trucs... Mais bon, c'est des conneries, on se contruit ensemble une vie différente ! Après, chaque enfant a son
caractère, que l'interaction avec une fratrie peut un peu modifier, je pense. Mais tu vois bien avec ta fille qui n'est pas prêteuse que ce n'est pas l'apanage des filles uniques ^^ (d'ailleurs, la
mienne, tout comme toi, n'aime pas prêter, mais donne, offre et partage sans peine, c'est drôle... Pas prêter, ça doit être intrinsèque à l'enfance, je pense !!!)

Virginie B 18/01/2013 19:10



merci pour ton témoignage intéressant, bises



La belle bleue 16/01/2013 08:28

Je ne pense pas qu'il faille catégoriser à tout prix... Je connais des fils uniques rapias et égoïstes, mais j'en connais d'autres très généreux aussi. Pareil pour ceux qui ont des frères et
soeurs: certains sont généreux, mais d'autres ne le sont que quand ils y trouvent leur intérêt.

Sans y connaître grand chose en éducation, je pense que ça vient plutôt de la personnalité et de l'éducation (qu'elle soit parentale ou scolaire) ;)

Virginie B 18/01/2013 19:09



je suis tout à fait d'accord avec toi en conclusion je pense que c'est une question d'éducation quand même !



eva 16/01/2013 07:49

O certainement. C'est un sujet assez complexe finalement, faudrait y réfléchir avant de pouvoir te répondre de façon intéressante. Moi j'étais l'aînée d'une famille de 3 (avec le décès précoce
d'une 4è, et cet événement a bouleversé notre vie familiale). J'ai moi-même 3 enfants parce que je ne me voyais pas avec un seul. Mais parfois, en avoir un seul n'est pas la conséquence d'un choix.
J'ai des amis qui ont pris le parti que leur fille unique soit très liée avec ses cousins/cousines pour connaître ça, une vie à plusieurs qu'ils auraient tant aimé avoir. Mo, ce que je
souhaiterais, c'est que plus tard, mes enfants gardent contact entre eux. Car je suis triste des relations inexistantes avec mon frère ou peu chaleureuses avec ma soeur ; j'ai fait des efforts,
mais il y a un moment où tu n'as plus envie d'en faire et que tu te sens des liens plus forts avec des gens qui ne sont pas de la famille. Dommage car je crois en la famille, en ce que ça pourrait
être de chouette. Bonne journée !

Virginie B 18/01/2013 19:09



je crois aussi en la famille mais comme on dit on ne la choisi pas !



Christine 16/01/2013 07:03

Je ne peux malheureusement pas te répondre.
J'ai une sœur avec qui je ne me suis jamais entendu. "Merci Maman" qui a toujours joué l'une contre l'autre. C'est une grande frustration pour moi.
Je me suis toujours dit que j'aurais 1 ou 3 enfants parce que 2 c'est trop dur quand on n'a aucune affinité, personne à qui se confier.
Je n'ai pu avoir que 2 enfants, un garçon et une fille avec 6 ans d'écart.
Ils s'entendent à merveille. C'est vraiment un plaisir et une satisfaction.
J'adore les trouver tous les 2 dans le même lit à lire la même BD à 21 et 16 ans.
Et je sais que cette complicité, ils l'ont pour la vie.
Je crois qu'il n'y a malheureusement pas de recette.

Virginie B 18/01/2013 19:08



c'est chouette ce que tu me dis là ! merci pour ton témoignage



Armelle 16/01/2013 06:46

Comme toi, je suis fille unique et j'ai trois enfants. Plus, j'avance en age, plus j'envie mes enfants de vivre en fratrie. Je me sens parfois démunie et je regarde avec bonheur pour ne pas dire
envie, la relation serrée entre mes deux filles. Je n'ai pas de réponse à t'apporter mais je pense que c'est une immense richesse à partager ! Bises

Virginie B 18/01/2013 19:06



c'est beau ce que tu m'écris là, ça ma réconforte dans l'idée d'une fratrie unie que je souhaite tant