Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Virginie B le blog lifestyle

Virginie B le blog lifestyle

Menu
Je prends mon blog pour un psy

Je prends mon blog pour un psy

tumblr_ljnyndQwt41qf5amyo1_500_large.jpg*crédit photo

 

Je redoute tant ce temps où je vais partir au boulot,

Laisser Violette ce petit bout avec lequel je me sens si proche,

Parce qu'elle est la dernière ?

Parce que j'ai tout arrêté depuis trois ans pour ne faire que m'occuper d'eux ?

Parce que je n'ai plus eu d'horaires que les siennes ?

 

Parce que ce congé parental fut tellement positif,

Que je n'oublierai jamais et que j'appréhende terriblement la reprise...

Sans doute aussi parce que je ne sais pas encore à quelle sauce je vais être mangé !

Quel poste je vais tenir, dans quel bureau je vais m'installer, avec quelles missions, avec quel responsable...

Je ne sais même pas dans quelle ville...

Peut être aussi que c'est ce flou qui m'inquiète et qui de fait ne m'invite pas à me hâter de reprendre...

 

Coucher mon inquiétude pour mieux l'accepter !

Me répéter inlassablement que je ne suis pas la première ni la dernière,

Positiver en me disant que j'ai un job et pas n'importe lequel...

Qu'aujourd'hui c'est plus qu'une chance !

Se dire que ce n'est pas la fin du monde !

 

Alors pourquoi donc suis-je si dubitative ?

Pourquoi suis-je obligée de me convaincre pour y croire ?

Le soir je me couche en y pensant, et le matin je me dis que dans quelques jours je me léverai en courant pour ne pas être en retard !

Pourquoi je me plains à vous, alors que je ne suis pas de celles qui se plaignent,

Parce qu'écrire et partager, soulage incontestablement !

 

Je redoute tellement d'échéances en septembre...

Parce qu'au delà de ma reprise,

Il y a Jules qui entre en sixième,

Violette à la maternelle...

Rosalie dans une autre école...

 

Quelle rentrée !

 

Bon allez, je profite pleinement de ces deux mois de liberté qu'il me reste à vivre avec eux... avant de repartir bosser !

 

Je prends mon blog pour un psy...

 

Et toi écrire te soulage-t-il aussi parfois ?