Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Leur apprendre la retenue pour les préserver : pas gagné !

163634_192310137446480_100000024856233_746593_8115941_n_lar.jpg*crédit photo

 

C'est vrai que je démarre ce billet en me disant que forcément je vais passer pour la vieille de service,

Mais après tout, j'assume,

J'ai 40 ans et suis quand même maman de trois enfants...

 

Allez je vous dit tout,

Je ne suis pas la seule à avoir entendu parler du sempiternelle conseil du "attention sur la toile tout le monde te lit, fais gaffe à ta réputation"

Si moi même j'écris beaucoup sur ce blog ou ailleurs,

Je ne perds jamais de vu ceci...

Mais ça fait aussi partie de mon métier, contrôler l'image d'une personne,

J'ai été directrice de Cabinet durant 5 ans et l'image du maire était entre mes mains,

Certes le web était bien moins présent il y a de ça à peine 10 ans et sur le papier c'est quand même beaucoup plus facile à gérer, mais depuis mon métier a évolué et je suis plutôt heureuse d'avoir suivi le mouvement web, réseaux sociaux, blogs...

Bien évidemment je n'ai plus entre mes mains que mon image à gérer et je sais combien sur le web, les choses vont très vite, laisse des traces, te font dégringoler rapidement et te hisser au sommet en quelques clics et tout ceci relève de la stratégie digitale et parfois aussi à un gros coup de chance ou de maladresse selon !

 

Bon tu veux en venir où aujourd'hui ?

 

Ok je la fais plus courte... je suis choquée de l'attitude des jeunes d'aujourd'hui, enfin choquée est un bien grand mot, sauf que quand même je m'interroge sur leur avenir professionnel, sur leur e-réputation !

Quand je vois (parce que j'ai eu l'occasion de suivre ça de prés par relation) comment les jeunes lavent leur linge sale sur le web comme s'ils étaient seul au monde, comme ils s'exhibent, s'affichent, se racontent, pleurent, se retrouvent... aux yeux de centaines de followers sur les réseaux sociaux...

 

Waouh je me dis "ça craint"... évidemment qu'il faut se dire qu'ils le font tous... enfin j'en suis pas convaincue quand même...

Est ce une raison ?...

Surprenant non ? Ou plutôt inquiétant...

 

Et toi tu penses quoi de ce phénomère des "tres jeunes" sur la toile, sans "mode d'emploi", sans garde-fou ?

 

Aujourd'hui :

Sur Fais-toi La belle : Gauguin , Van Gogh j'aime les peintres de la lumière

Sur Figue et Sardine : Yorkshire pudding au sucre

Sur Fais belle la casa : Bureau débrouille


Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Virginie B

Blogueuse lifestyle since 2008 / RP blogueurs / social media manager #monsud #famille #food #sport
Voir le profil de Virginie B sur le portail Overblog

Commenter cet article

Ava 08/12/2012 19:54

Je crois une fois de plus que les parents ont leur rôle à jouer, comme ils doivent le faire dans les relations autres de leurs enfants.
Le droit sur internet est encore nébuleux, mais il y a eu déjà assez de suicides d'enfants qui ne croyaient ne plus pouvoir s'en sortir, et parfois effectivement, pour certaines histoires, cela a
été loin !

Claire 07/12/2012 09:21

Moi ça me dérange effectivement. Je ne suis pas sur les réseaux sociaux, je n'ai qu'un blog mais j'ai des valeurs et elles sont présentes dans mon blog. C'est vrai qu'on voit beaucoup de jeunes
mettre tout et n'importe quoi, c'est inquiètant

mamanclaire 06/12/2012 14:39

Je suis effrayée par la tournure que prennent les choses. Il y a quelques temps, avec un ami, nous faisions sur FB une remarque sur le fonctionnement de ce réseau, nous cherchions tous les deux
comment se débarrasser de certaines choses qui nous dérangent. Le lendemain, nous recevions tous les deux un mail de FB nous rappelant quelques conseils d'utilisation. Je trouve ça EFFRAYANT !

Je tiens mon petit blog, j'aime beaucoup écrire,tout comme toi, mais j'avoue que je me pose souvent cette question : "Ai-je eu raison de mettre des photos de mes enfants sur le net ?" Je n'en sais
rien. J'ai sûrement tord, oui.

Quant à mes enfants, j'espère que je réussirai à les protéger. J'ai commencé avec mon grand qui a 7 ans. Il joue parfois sur des sites pour enfants sur internet, que JE lui ouvre. Je lui ai tout de
suite expliqué les dangers du net, les choses qu'on y trouve, le fait que tout ce qu'on trouve sur internet n'est pas toujours réel, qu'il faut faire très attention à ce média.
J'essaie de le sensibiliser avant qu'il grandisse et qu'il se retrouve sur FB avec ses copains. Hier, alors qu'on parlait d'un canular sur Youtube à la télé, j'en profite pour réexpliquer ces
principes et il me répond : "t'inquiète pas maman, je sais tout ça, j'ai compris que sur internet patiti et patata. "
Le message passe tranquillement aujourd'hui, mais quand il sera ado ? Sera-t-il encore assez "sensé" pour prendre du recul...pour ne pas se laisser embobiner par les autres ? Seul l'avenir nous le
dira.
Mais j'avoue, je suis autant effrayée par l'utilisation que nos enfants feront de leur image sur le net que par le fait qu'un jour ils toucheront peut-être à des produits illicites.

Laure 06/12/2012 14:37

Je pense, qu'il faut être vigilant, expliquer le pourquoi du comment, communiquer... mais, laisser aussi une certaine liberté, parce que cela fait partie de notre monde aujourd'hui... et qu'il faut
faire avec.
Interdire, n'est pas protéger... expliquer, communiquer sur les dangers de la toile, me semble plus judicieux.
Bonne journée, Bizzz
Laure
http://ptitesphotosdelolo.blogspot.fr/

harpa 06/12/2012 13:43

Pour tout te dire, je n'ai pas de compte facebook ou assimilé pour les raisons que tu évoques (traçabilité, difficulté de gérer son image) et mon fils n'est pas prêt d'être sur les réseaux sociaux
!!! Il y a tellement d'autres moyens de communiquer et de se connaître vraiment alors le web, non merci.

Mimiblue 06/12/2012 10:47

J'abonde dans ton sens. A moi aussi on va me renvoyer mes soixante ans et dire "forcément, elle n'y comprend rien" mais je suis comme toi, assez étonnée d'aussi peu de pudeur et de retenue. C'est
ainsi que traînent des photos intimes, récupérées par certains à des fins moins louables que montrer le dernier maillot de bain acheté.
On le dit, on le répète, "qui expose, s'expose" et s'exposer, exposer sa vie, ses sentiments, ses relations, c'est s'exposer à des retours violents parfois. Graves de temps à autres, dramatiques
aussi certains jours comme on a pu le voir.
Je crois, effectivement, que les plus jeunes perdent de vue qu'ils sont lus, suivis, guettés, surveillés par une foule de personnes pas forcément pleines de bonnes intentions. Ils se croient seuls,
c'est vrai. Pour la discussion à deux ou à un peu plus, il y a le téléphone et les vidéo-conférences. Sur les réseaux sociaux, c'est le monde entier qui peut se pencher sur leurs épanchements. Mais
ils n'en ont cure, se disant "on ne me connait pas".
Certes, on ne les connait pas mais un jour, on les reconnaît et cela peut vraiment nuire à leur tranquillité, à leur sérénité. D'où ces suicides et ces mal-être évoqués ces derniers temps. Les
réseaux sociaux ne sont pas une obligation et l'on vit très bien sans mais comme toute addiction, ils nécessitent des cures de désensibilisation. Hier soir, à l'émission "la parenthèse inattendue"
(tous les mercredis, en seconde partie de programme sur France 2), ce jeune mannequin qui chante (Baptiste) disait "difficile de me passer de mon téléphone parce que je suis obligé, chaque matin,
de dire bonjour à tous mes fans et followers".... Obligé !!!! ????? Quelle contrainte pour ce jeune homme à l'âge où l'on prône la liberté et où l'on refuse les règles, les obligations, les
contraintes. C'est assez contradictoire.
Bref, sur les réseaux sociaux, je partage les informations que je juge utile de diffuser largement mais je ne dis rien de personnel ; cela fait l'objet d'emails privés que je ne destine qu'à
quelques-uns.
Garder les liens en main pour resserrer le cercle quand c'est nécessaire !

Edith 06/12/2012 10:16

Je suis complètement d'accord avec toi, j'ai dans ma propre famille deux cas de figures.
La première est maman d'une ado de 15ans, la gamine est interdite de FB.. et franchement j'arrive à le comprendre..
L'autre est maman de trois ados qui eux ont accès à FB, et bien franchement ça fait peur.. Je crois qu'il en se rendent vraiment pas compte des conséquences et des risques de ce qu'ils peuvent
raconter..
Bref, les miens sont encore petits, mais je pense que je restreindai également leur accès à certains réseaux..

Ptisa 06/12/2012 09:54

on est dans un monde où tout se prend et tout se jette : famille, travail, électroménager, voitures, TOUT. Voilà, elle est là la réponse. Parce que dans la vraie vie ils sont super violents entre
eux aussi (par témoignage). Rien n'a de valeur. Les enfants ont une image terrible de la société : les parents se plaignent tout le temps, on leur montre ce qu'il faut avoir pour être heureux et
ils ne l'ont pas, etc. Toi et moi on en est conscientes, il faut protéger et donner des valeurs, refuser certains comportements, interdire, s'excuser. Mais pour pas mal de gens, ça n'est pas le cas
: tout ce retrouve amplifié sur Internet parce que c'est la place publique de taille mondiale !

Memy 06/12/2012 09:29

"très jeunes" ou "moins jeunes", ils m'atterrent... entre le "langage" ado et leur façon de s'exhiber... on n'apprend plus la pudeur aux enfants ? Je ne peux pas juger, je n'ai pas de mômes, mais
je trouve ça non seulement irrespectueux envers eux-mêmes et dangereux quand tu vois ce / ceux qui traîne(nt) sur la toile. Il faudrait peut-être arrêter de faire une différence entre la vie IRL et
la vie virtuelle, parce qu'au final il n'y en a pas.

juriste-in-the-city 06/12/2012 09:19

Tu as raison, Internet peut être très dangereux pour nos jeunes et c'est très tôt qu'il faut leur apprendre à s'en servir. Car cela ne passe plus par seulement savoir se servir d'un ordinateur,
chose qu'il maîtrise parfaitement puisqu'ils naissent avec (ou quasi)mais bien par savoir comment se comporter sur le net.

Premier principe super important je trouve : pas d'ordinateur dans la chambre mais celui-ci doit être dans la pièce centrale de la maison.

Bisous

MyrtilleD 06/12/2012 08:26

Comme tu dis, c'est pas gagné ! J'en ai 3 aussi dont une fille de 14 + une nièce de 12 et ça craint. Surtout les filles à mon avis qui ne se rendent vraiment pas compte, quoi qu'on leur dise. Et
encore, je ne me plains pas trop par rapport à ce qu'on peut voir :-(

Christine 06/12/2012 07:18

Je suis effectivement choquée par ce que l'on trouve sur Facebook venant de jeunes ados.
Pas seulement, ce qu'il écrivent mais aussi leurs photos, leurs attitudes.
Je pense que nous sommes à une génération charnière où les jeunes maîtrisent mieux l'outil informatique que leurs parents, peu aptes de ce fait à encadrer les débordements éventuels. Beaucoup
ignorent même que leurs enfants ont un compte et n'ont pas la curiosité d'aller voir.
J'ai de la chance, ma fille n'y trouve aucun intérêt et n'en veut pas. Mais quand j'en parle avec mes élèves, ils ne comprennent pas qu' à 15 ans on ne soit pas sur Facebook , pour eux c'est être
"associal" et ils sont tous plus jeunes.
Excellente journée sur la toile.

eva 06/12/2012 06:48

Et bien, quitte à passer pour une "très vieille de service" je constate moi aussi ce "phénomène" et je le dis et redis à ma fille (qui ne semble pas comprendre tant elle est dans ce bain...), cela
m'interpelle et même m'inquiète ; à 13 ans elle ne voit le mal nulle part, elle ne sait pas mesurer la portée de certains échanges avec ses copines qu'elle assure être en privé, elle gobe un peu
trop facilement certaines infos... A 13 ans elle veut bien encore m'écouter, mais est-ce que mes paroles ont plus de portée que celles à l'unisson des copines ? Sans relâche j'aborde des
discussions sur le virtuel et la vraie vie. Oui, beaucoup de questions sont à poser, se poser en ce moment à ce sujet. Il est grand temps d'ouvrir des débats sans langue de bois !!!

Armelle 06/12/2012 06:23

Je pense qu'il faut espérer que les choses vont évoluer et qu'il y aura bientôt "un droit à l'oubli" sur la toile car c'est effectivement, très, très dangereux. Mes enfants sont trentenaires et je
sais qu'ils font attention. Je les ai prévenus. Si j'avais des ados, je serai effrayée car il est difficile de tout contrôler. Bises