Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La dyslexie n'est pas la plus forte

La dyslexie n'est pas la plus forte

Oui j'enai déjà parlé ici... quand je vivais ces années terribles... tout a commencé réellement en CP, quand Jules est entré en primaire, quand il croyait qu'il allait apprendre à lire pour raconter ses propres histoires...et l'enfer a duré 4 ans... de combat face à la dyslexie, oh bien sur il y a des combat plus difficile... mais je t'assure qu'il lui en a fallu de la volonté à ce bonhomme pour revenir au niveau de ses camarades... pour ne plus confondre les sons, les lettres, pour lire un texte tout simple...

4 ans d'acharnement, d'exercices en tout genre, d'encadrement, d'orthophoniste, de podologue, d'orthoptique, de suivi de spécialistes... 4 ans de rendez-vous plusieurs fois par semaine... en plus du reste...

4 ans qui ont forgé son caractère sans aucun doute, 4 ans qui lui ont donné l'envie d'y arriver, l'envie de se battre... l'envie d'être comme les autres pour lire, écrire, faire des exercices au même rythme que tous les autres...

4 ans où parfois j'ai eu l'impression de ramer à ses côtés face à certaines enseignants, où parfois je suis sortie de réunion de classe ou de rendez-vous particulier en pleurant... 4 ans où j'ai donné beaucoup beaucoup d'énergie pour l'aider...

Mais c'est à lui qu'il doit sa victoire !

La 5ème année en CM2, sa maîtresse fut exceptionnelle, un des plus beau souvenir de sa difficile scolarité en primaire... Jules en 1 année scolaire a rattrapé ses difficultés, il n'a rien lâché...il a même parfois terminé ses évaluations avant les autres et parfois même a obtenu les meilleurs résultats... je croyais voir le bout du tunnel mais j'étais tellement fébrile face à l'entrée au collège !

Et puis il y a eu la 6ème dans cet immense collège... tous ces profs (forcément), cet emploi du temps a gérer, ses nouveaux cours etc...

Jules n'a jamais oscille, n'a fait aucun faux pas de l'année, il n'a perdu le cap à aucun moment...

Quand sa prof de français, prof principale est "presque" entrée en conflit avec moi parce que Jules ne voulait pas qu'on lui aménage son temps de travail en fonction de sa dyslexie... qu'après avoir consulté son médecin et spécialiste pour avoir des avis... j'ai demandé à sa prof qu'on traite Jules comme les autres...qu'on lui offre cette chance...

Quand on lui a dit, non vous n'aurez pas de soutien cette année, alors qu'il en avait eu durant toutes les classes de primaire...

Quand il a terminé son année scolaire avec 14.5 de moyenne générale... parce qu'il se bat, qu'il est motivé comme jamais...

Faut-il vous préciser qu'il est totalement autonome dans la gestion de ses affaires et de ses devoirs !

Et Jules vient de rentrer en 5ème... un peu plus d'un mois... pas de soutien non plus, la décision vient de tomber... Jules a décidé tout seul de prendre latin...

Déjà trois 20/20 et un 18/20...il est toujours aussi déterminé... il voudrait même obtenir une moyenne générale à 15 !

Certes c'est mon fils, mais si vous saviez à quel point je suis fière de lui... parce qu'il a tellement galéré...

J'ai voulu écrire ce billet pour lui, mais aussi pour ceux qui connaissent la dyslexie... pour donner espoir...

*crédit photo

Rendez-vous sur Hellocoton !
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Virginie B

Blogueuse lifestyle since 2008 / RP blogueurs / social media manager #monsud #famille #food #sport
Voir le profil de Virginie B sur le portail Overblog

Commenter cet article

Joly 03/11/2015 21:59

Bonjour
Je m'appelle Lucas je suis moi aussi dyslexique actuellement en première S. si
Je me suis toujours battu pour réussir et pour faire ce que je voulais faire je n'ai jamais été le plus fort mais je pense être l'élèves le plus travailler
Je suis en première S alors qu'à la base je ne devais même pas aller au collège il y a deux ans je pensais faire un bac Pro car moi un bac général n'était pas possible. Ça a été toujours très difficile car j'ai besoin d'un soutien et des personnes qui sont derrière moi pour me rappeler que je peux y arriver . Actuellement je doute beaucoup sur mes capacités j'ai perdu confiance en moi du fait que la filière S me demande beaucoup il mais arrive plusieurs fois de vouloir tout arrêter mais j'ai toujours u mes parents, mes amis pour me soutenir maintenant je pense continuer même si je sais et je savais que ça serait difficile et de lire tous ses commentaires me redonne confiance et me remotive

erica 20/03/2014 11:46

Chère Virginie,

En cherchant des outils/astuces pour aider ma fille dyslexique à mieux préparer ses récits d'histoire/géo, je tombe sur ton blog. Quel bonheur!

Le cas de ton fils ressemble beaucoup à celui de ma fille, actuellement en 6ème. D'autant plus qu'elle vient de m'annoncer qu'elle aimerait faire le latin l'année prochaine! Je suis prise de "panique" si je peux le dire ainsi..., car la charge de travail est déjà immense, les journées sont longues, les devoirs sont à l'infini... Réussir à lire des anciens textes en latin me paraît loin de la réalité!

Je voudrais savoir plus sur l'expérience de ton fils et le choix de latin. Je cherche des témoignages depuis une bonne semaine avant de cocher "LA case" du choix de latin en vain. Dans mon entourage, les mamans dont les enfants sont dys me le déconseille avec le "oh là là!!!". En revanche, j'ai été surprise (agréablement) de voir que certains établissements scolaires en France utilisent le latin comme une langue de remédiation pour les dyslexiques!

Si tu aurais quelques minutes à me consacrer, voici mon email: ericacaron@yahoo.fr

En attendant, voici mon témoignage publié sur le site de l'association Dysalondres (nous sommes actuellement expatriés à Londres, donc dyslexie x bilinguisme!). Je suis en train de préparer un deuxième témoignage sur la méthode Davis et je pense déjà à celui concernant le choix du latin, si ça se fait!

http://dysalondres.org/2014/02/13/temoignage-feuilleton-sur-les-pas-derica-et-de-sa-fille-a-la-decouverte-de-la-methode-ron-davis-1er-volet-le-diagnostic/

avec mes remerciements

erica

erica 22/03/2014 11:32

Merci Virginie!

Tu as raison, il faut leur faire confiance.

Ce trimestre, ma fille s'en sort avec 15,5 en espagnol et 14 en français. Je suis d'origine brésilienne (le papa est français), alors ses connaissances en portugais rendent l'espagnol un peu plus fluide...

Anglais c'est plus dur car étant une école bilingue dans Londres... on les pousse beaucoup plus. Elle s'en sort avec 11 - je dois dire que je trouve certains exercices assez difficiles et je dois lire (moi!) au moins deux fois ce que la prof demande pour comprendre. Pourtant, c'est une langue je parle couramment.

Peut être que le latin pourra, effectivement, lui apporter des bénéfices vu que c'est une langue où toutes les lettres se prononcent.

La nièce de mon mari, qui n'est pas dyslexique et suit des études en communication, dit que le latin lui a permis de passer au bac avec mention. Là aussi, je me dis que les petits points supplémentaires pourraient être bienvenus au brevet/bac?

Enfin, je viens de l'inscrire au Taekwondo - d'après mes recherches c'est un sport qui peut beaucoup aider les dyslexiques, dans la proprioception entre autres.
Elle était rassurée de voir qu'il y avait autant des filles que des garçons ;-)

A bientôt!
erica

virginie B 20/03/2014 12:01

Bonjour Erica,

Je viens de lire ton témoignage... Et j'ai relu mon billet du coup qui une fois de plus m'a tiré les larmes aux yeux, je suis toujours très émue face à sa volonté et j'ai cru comprendre que ta fille avait aussi ce caractère de battante...

Je vais écrire un nouveau billet à la fin de ce trimestre...

Pour ton information donc Jules se débrouille parfaitement en latin... il a terminé son premier trimestre à 15.6 de moyenne générale avec les félicitations... lundi a eu lieu son deuxième conseil, 15.8 et à nouveau les félicitations...

je m'étais renseignée également sur le latin et j'avais lu ces contradictions... j'ai quand même décidé de faire confiance à mon fils, le latin c'était son choix... et pour te rassurer il n'a pas davantage de difficulté que les autres, il bosse !

A ta disposition,

Virginie

Claire 17/10/2013 18:46

Bonjours à tous ! Je suis designer et je fais un sondage sur la dyslexie pour les dyslexiques ou leurs parent pour mon projet de diplôme http://w1p.fr/137893
merci d'avance

virginie B 17/10/2013 19:35

merci pour le lien !

Lilou 16/10/2013 19:46

Tu as de quoi être fière, il a l'air d'être un sacré petit bonhomme! Bravo à lui pour sa ténacité et à toi pour t'être battue à ses côtés.

virginie B 16/10/2013 22:27

merci beaucoup... le combat n'est surement pas terminé mais il y a tellement de mieux aujourd'hui que j'ai eu envie de le artager !

ladywaterloo 16/10/2013 13:17

Mère d'un grand dyslexique, je voudrais apporter mon soutien aux parents, mon fils, Hubert, 16 ans, est en première S (option SI), son instit m'avait dit qu'il doublerait son CP, personne ne le voyait pouvoir suivre des études "normales" après la sixième!

Mon alliée, fidèle et se battant avec moi fut son orthophoniste, j'ai aussi eu recours à des cours méthode "Montessori" , quatre cours en plus, trois séance par jour, tous les jours, d'exercices, le cahier était dans mon sac, je le sortais, à la plage, dans le train...

Hubert est gravement dyslexique, massivement dysorthographique, il le sera A VIE, son cerveau a appris à mettre en place des compensations, c'est tout. Apprendre une langue vivante lui demande de réinventer des méthodes pour compenser. Il a passé son brevet avec le statut handicapé, il passera son bac français avec ce statut, à tout juste 17 ans, il n'a pas pris de retard. L'an prochain, philo, langues et histoire géo si écrits seront aussi sous ce statut (plus de temps et épreuves adaptées parfois) MAIS en math, physique, et tout ce qui est soit scientifique soit épreuve à l'oral, il les passe, normalement.

Hubert est très doué en sciences, math, informatique, physique.. Il fera des études dans ces secteurs, il adorait la biologie et l'astrologie aussi, ces enfants sont aussi doués et intelligents que les autres, mais pas exactement comme les autres!

Parent gardez courage. Faites bosser votre gosse, comme un malade, c'est pénible, pour lui, cruel aussi pour vous, essayez de mettre d'autres adultes, grand mère, amie, en "rescue". J'ai beaucoup pleuré pour mo vilain petit canard. Mais, je l'ai sauvé.

Je signale le blog de Martine, Les petits dys

http://petitsdys.canalblog.com/

virginie B 16/10/2013 22:26

merci pour ce témoignage si émouvant... je souhaite beaucoup de réussite à votre fils qui a l'air sur le bon chemin désormais... et je confirme combien c'est dur, combien j'ai pleuré aussi... combien il doit travailler dur...

eva 16/10/2013 13:00

En effet, ça valait un billet, un billet qui fait plaisir à lire. BRAVO à lui et bravo à toi, à vous tous qui l'entouré car c'est très important. Bises

virginie B 16/10/2013 22:25

merci beaucoup... c'est vrai que l'entourage est important dans les difficultés, plus que jamais !

jowy 16/10/2013 11:46

il réussira . Une de mes filles a eu de l'orthophoniste du CP à la 1° , elle a eu son BAC et un BTS ! bon courage , c'est du travail en plus mais la réussite sera tellement belle

virginie B 16/10/2013 22:18

je le crois et la lui souhaite, il mérite !

Ptisa 16/10/2013 09:10

félicitations à Jules ! Généralement dans ces cas là, c'est la spirale, le découragement entraîne le découragement et le succès entraîne le succès. Comme pour tout, le moral est important !

virginie B 16/10/2013 22:16

Oh oui !

Marie 16/10/2013 08:58

Oh, oui, tu peux être superbement fière de ton fils, comme ton fils peut être fier d'avoir une maman comme toi. Car tu sais, dans la vie, il n'y a pas de victoire sans amour. Sans beaucoup d'amour. <3
Excuse-moi, on ne se connaît pas et je débarque ici comme un cheveu dans la soupe mais ton article m'a fait réagir, je l'ai trouvé très émouvant...

virginie B 16/10/2013 22:16

Merci Marie pour ton commentaire plein d'élan et de générosité... tu es ici la bienvenue !

fedora 16/10/2013 07:43

tu as bien raison d'être fière ! bravo jules !!

virginie B 16/10/2013 22:15

merci pour lui !

ANGELITA 16/10/2013 07:38

Je ne connais pas la dyslexie. Je connais autre chose. Mais je me rends compte que nous avons des enfants qui se battent au quotidien,qui veulent y arriver, qui veulent s'en sortir, qui jonglent entre école, devoirs et RDV médicaux et leur plus belle victoire c'est d'y arriver. Et tout ça, accompagné de leurs parents. Pour nous, ce n'est pas fini encore mais l'espoir est là. Et surtout nous en apprenons tous les jours.
Bravo à Jules et aussi à vous les parents

virginie B 16/10/2013 22:15

Merci Angelita pour ton soutien, tu sais que tu as tout le mien ainsi que cette demoiselle que tu chéri tant !

Ines 16/10/2013 07:13

Tu as bien fait d'écrire ce billet pour montrer à quel point quand la volonté est là, on peut parvenir à tout! Bravo Jules pour ta détermination, ta persévérance...Je te souhaite plein plein de belles années d'étude, je suis certaine que tu feras un beau parcours, tu es volontaire, ambitieux, tu y arriveras!

virginie B 16/10/2013 22:14

Merci Ines pour ces encouragements, je lui souhaite de réussir dans le domaine qu'il choisira...