Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Virginie B

Lifestyle & développement personnel Yoga teacher

Connais tu ton enfant intérieur ?

Connais tu ton enfant intérieur ?

Sur le chemin spirituel il y a une quête celle de se découvrir soi-même, d'aller à la découverte de son moi intérieur... et bien souvent ça passe par une re connexion avec son enfant intérieur !

Cet enfant intérieur a fait l'objet de nombreuses recherches psychologiques et scientifiques... le fait est que nous avons quasiment tous des blessures de notre enfance à guérir avant de pouvoir prétendre aller plus loin dans l'équilibre et le développement de notre connaissance personnelle.

« Nous avons tous besoin, à des degrés différents, de reprendre contact avec notre Enfant intérieur, dit la thérapeute Geneviève Cailloux, auteur de “Deviens qui tu es” (Le Souffle d’Or, 2004)

Ainsi il faudrait apprendre à faire la connaissance de cet enfant intérieur, l'apprivoiser pour ceux qui lui on fait la vie dure... et le retrouver afin de le laisser totalement s'épanouir !

Se souvenir de celui qu'on était avant nos 8 ans, celui qui n'avait aucun filtre, aucune limitation... celui que les règles de la société n'avait pas encore affecté, celui que les règles d'éducation n'avaient pas encore soumis... celui qui était libre de penser, de s'exprimer sans retenu, de faire sans se soucier des autres finalement !

Cet enfant intérieur avait des postures physiques qu'il préférait... des façons de se tenir, de se mouvoir, de se vautrer sur le lit ou de grimper dans les arbres... souviens-toi les tiennes ?

Il avait aussi certainement de la créativité qui déborder de lui... il dessinait, découpait, collait, peignait,  inventait des machines, créait des mondes imaginaires, donnait des prénoms à des personnages invisibles, ... bref il créait sans aucune difficulté, sans aucune retenu...

Cet enfant riait fort certainement, pleurait quand ça n'allait pas comme il voulait... il exprimait sans retenu ses émotions...

Il avait sans doute des rêves en en plus finir, le genre de rêve à laquelle tu crois fermement pendant un peu plus d'une semaine... avec lequel tu fatigues tout ton entourage... et lequel tu laisses passer au profit d'un autre... jamais la citation "un train chasse l'autre n'a été aussi vraie !"....

L'enfant intérieur avait des rêves plus impressionnants les uns que les autres, vastes, merveilleux à la limite du magique... ah oui parce que lui au moins il croyait à la magie...et d'ailleurs il s'amusait à faire des tours à tout le monde... blagueur, parfois farceur, ... il s'amusait... il vivait !

Et cet enfant intérieur il est où maintenant ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Eva 27/05/2019 08:13

J'ai l'impression que plus le temps passe, plus on revient vers son enfant intérieur. Enfin, je ne sais comment dire cela... Pour moi, la vie a basculé quand j'avais 10 ans suite à un drame familial. J'ai aimé mon enfance des 9 premières années. Il aura fallu beaucoup de temps pour accepter tout ce qui s'est passé ensuite et vivre avec.

Virginie B 27/05/2019 08:56

ça j'imagine que c'est vraiment compliqué quand on vit un choc si jeune....retrouve ton enfant d'avant ! bisous

Ornella 22/05/2019 09:48

Sans doute grâce à mon Ascendant Cancer, mes dominantes Lune et Neptune, mon enfant est très présent tout le temps. Et ce sera l'objet d'un livre quand j'aurais le temps de l'écrire.

Virginie B 22/05/2019 10:39

écris le !

boulie 21/05/2019 11:36

Pourquoi 8 ans? et ce que cet âge là revêt un "passage" particulier ou tu aurais pu dire 7 ans ou 9 ans? ma question est en rapport avec mon histoire bien entendu...

Virginie B 21/05/2019 11:44

c'est à peu près à 8 ans qu'on commence à se mettre des filtres...

Sophie - DMDO 20/05/2019 10:33

Ahhh, l'enfant intérieur... Se reconnecter à lui me semble incontournable si nous vouons devenir des adultes épanouis. Mais c'est un travail parfois déroutant, douloureux, déstabilisant. Au bout du chemin néanmoins se trouve une jolie quiétude et la possibilité de se libérer de beaucoup de chaînes, ça vaut le coup !!!

Soa 20/05/2019 09:53

C'est vrai, il est nécessaire, à une période de notre vie, de nous reconnecter à cet enfant que nous étions, être à l'écoute de ses blessures et essayer de trouver les explications et prendre les décisions nécessaires, faire le deuil nécessaire Mais aussi se souvenir de nos joies d'enfant et nous les ré-approprier. Merci pour ton article, il m'a fait faire un petit retour bienfaisant en arrière ;-).

NefertarideLyon 20/05/2019 07:39

Je ne peux répondre à ta question, je vais faire des recherches, le problème c'est que je n'ai pas beaucoup de souvenirs, j'ai eu une enfance "tranquillou" sans beaucoup de liberté, mais nos parents nous aimais beaucoup. Bonne journée