Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Virginie B le blog lifestyle

Virginie B le blog lifestyle

Menu
C'est difficile de parler du bonheur

C'est difficile de parler du bonheur

C'est difficile de parler du bonheur

Tous les soirs ou presque depuis quelques semaines, je retranscrits sur mon mur facebook 3 bonheurs du jour,

Cet exercice me parait tout simple et pourtant je me suis rendue compte que parfois c'était difficile de les écrire sans trop se répéter finalement, parce que tous les jours je pourrai écrire combien mes enfants me rendent heureuse,

Cet exercice qui finalement est devenu un rituel de moi avec moi partagé avec un certain nombre de vous est contagieux,

Parce que vous êtes nombreuses à reprendre l'idée et j'ai plaisir à lire vos 3 petits bonheurs,

Je me suis rendue compte néanmoins que c'est difficile de parler du bonheur,

Oh certes, on peut en parler d'une manière générale mais rares sont les personnes qui assument le fait d'être heureuse tout simplement,

Comme si elles avaient peur que la roue tourne brutalement et que ça leur porte malheur,

Tu commences à me connaître je ne fais jamais de plan sur la comète, je vis tout bonnement au jour le jour,

Je suis heureuse aujourd'hui mais jamais tu m'entendras parier sur l'avenir,

Ce n'est pas une question de superstition mais je pars du principe que personne ne sait de quoi demain sera fait,

Et je suis toujours choquée (au fond de moi, j'essaye souvent de ne rien laisser paraître) quand on me dit "je suis prête à parier que mon homme ne me trompera jamais" enfin ce genre de certitude évidente pour les uns mais pas pour moi du tout,

Je me mords la langue pour ne pas m'exclamer "comment être si sûre ?", comment savoir ce que demain sera fait,

Le bonheur est cette étincelle magique que je ressens ponctuellement en moi, ce moment d'exaltation que je ne peux pas toujours expliquer mais que je reconnais,

J'y goûte et l'apprécie à sa juste valeur... c'est une notion très précieuse, une sensation unique...singulière, particulière qu'il faut savoir jauger et apprécier... elle est d'autant plus importante qu'on se sait pas si demain on la retrouvera,

Donc je comprends parfaitement la crainte que certaines personnes éprouvent à l'idée d'y goûter et d'avoir peur de s'attirer le malheur,

J'y goûte et puis j'oublie, comme un gage de l'apprécier à nouveau lorsqu'elle se présentera...

Je crois qu'il y a aussi des personnes qui sont plus épargnées que d'autres par la vie, comment, pourquoi, je n'ai aucune réponse même si parfois je les cherche, que je m'interroge afin de savoir si on nait pas égaux face à la faculté d'être heureux !

Et vous en pensez quoi vous ? vous en parlez facilement du bonheur ? vous pariez sur l'avenir ?