Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lifestyle & développement personnel Yoga teacher

Je ne me reconnais plus en rat des villes

Je ne me reconnais plus en rat des villes

Silence ça pousse aurait pu être le titre de ce billet,

Moi ex-citadine ex-addict-urbaine ex-shoppeuse aussi !

Bref j'ai passé 3 semaines loin du bitume, loin du trafic urbain, loin du monde même et quel bonheur !

Si je n'avais pas été tentée par l'affiche annonçant une promo sur la GoPro sur la vitrine de Rip Curl à l'Alpe d'Huez je n'aurai peut être même pas fait les boutiques...

Souvent je ne me reconnais plus !

Je ne me reconnais plus en rat des villes

Il y a quelques années, je m'ennuyais ferme à la campagne,

Je criais à la moindre bêbête en vue,

Je flemmardais à l'idée de marcher,

J'aimais catégoriquement les vacances urbaines,

Faire les boutiques, voir du monde, m'installer en terrasse, j'aimais ce bouillon de vie, le bruit qui allait avec, la queue dans certains lieux touristiques etc...

Ce temps là est enterré...

Je suis en extase devant la nature, rien n'est plus beau qu'un arbre, je répète inlassablement "comme c'est beau..." lorsque je suis en pleine nature, je n'ai jamais rien vue d'aussi beau qu'un troupeau de chèvres blanches cet été... Je parle aux vaches et souris aux taureaux avec des longs poils comme j'en avais jamais vu !

Bref, j'admire les paysages où aucun immeuble n'apparait à l'horizon...

J'ai besoin de sentir l'herbe fraîche, de voir les légumes et les fruits pousser...

Je fuis comme la peste ce bitume trop chaud, trop puant...

Je suis devenue un rat des champs...

Et toi rat des villes, des champs, en cours de métamorphose ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Virginie B

Yoga Teacher Aventurière de l'âme Love moon
Voir le profil de Virginie B sur le portail Overblog

Commenter cet article
I
Les 2. Tu me feras pas aller vivre au fin fond de la cambrousse où il faut faire 10km pour tomber sur le prochain village ou la première boulangerie. Par contre, mon envie de vivre à Paris (ou toute autre grande ville) m'est un peu passée... Cette année, Monsieur et moi avons fait notre tout premier jardin. Bonjour la terre sous les ongles, les cris à la vue d'un orvet, les sursauts face à un ver de terre, les faucheuses qui galopent sur ta main etc... Mais quel bonheur de venir se ressourcer sur notre terrain loin du bruit, des cons et de la pollution, le bonheur de manger nos propres légumes, les barbecues à n'en plus finir, les siestes dans la pelouse etc... Non vraiment, me faut les deux...
Répondre
M
Rat des champs qui vit en ville mais qui espère se mettre au vert un jour ! ;)
Répondre
S
Habitant rue du Fbg Saint Antoine à Paris 12 depuis 19 ans avec 3 enfants, je ne peux plus supporter la ville ..... Nous sommes en train de réfléchir à un départ définitif .... Certains me disent que c'est la crise de la quarantaine ....
Sophie
Répondre
P
et bien moi aussi j'étais rat des villes et je le suis encore, mais curieusement, j'apprécie de devenir rat des champs et d'être coupée de tout (de l'informatique compris !)
Répondre
M
Des champs (mais tu t'en doutes, non ?... ;o)) ... depuis toujours !!! Bizzz. mymy & Co.
Répondre
M
Moi c'est un entre deux, je n'aime pas la campagne pure et dure je m'y ennuie assez rapidement, même si j'aime découvrir de jolis endroits et marcher, quelques jours ça me suffit, je ne pourrais pas vivre à la campagne je deviendrais folle. Mais la ville c'est pas mon dada non plus, pas le centre ville en tout cas, pour sortir boire un verre, manger au resto ou allez au ciné oui mais y vivre impensable... alors je ne sais pas comment tu pourrais m'appeler... rat comment ?
Répondre
S
moi je suis plutot ras des champs je vis en ville mais j'en peux plus
j'ai envie d'etre en campagne lair frais et tout ce qui va avec !!
bisouss
Répondre
S
Il y a 6 ou 7 ans je fuyais la ville pour la campagne, pensant comme toi et aujourd'hui... je viens de revenir en ville et me rends compte que fondamentalement je suis Rat des villes !
Répondre
A
Souris des champs incontestablement ! Quel bonheur de se ressourcer...
Répondre
M
Un moment donné on est plus dans l'être que le paraître....et ça fait du bien !
Répondre
I
Je me reconnais tout à fait dans ton article. moi la super urbaine, j'envisage l'achat d'une maison de campagne. J ene me reconnais plus non plus.
bises
Répondre
D
Rat des villes qui vit de mieux en mieux des petites escapades campagnardes coupée de tout. Je crois même que ça m'est nécessaire ! On vieillit, donc on change, je pense !
Répondre