Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le guide de la paix digitale

408673_364593746971248_1889734893_n_large.jpg*crédit photo

 

C'est suite à un échange très intéressant sur twitter avec @caroleblancot et @fabriceguilloux que j'ai eu envie d'écrire ce billet,

Chacun sa vérité, sa forme, qu'il s'agisse d'un "Comment avoir la paix digitale en 30 conseils" initié par Carole ou sous une autre forme, la conclusion est la même...

 

Sur le web les esprits s'enflamment très/trop vite,

Les opinions sont tranchées, collectives et le phénomène de groupe attise le phénomère d'acharnement,

Oui j'en ai fait les frais au moins à plusieurs reprises,

 

Parce que je pensais qu'on pouvait ici ou ailleurs défendre ses opinions, ses avis et mériter le respect,

Je me suis rendue compte que ce n'était pas possible,

Si dans la vraie vie il est possible de discuter, d'argumenter, de défendre ce que l'on pense il est impossible de le faire sur la toile,

140 signes sur Twitter limite trop le propos !

Et à priori je ne suis pas la seule dans cette situation,

Se taire pour acheter une paix digitale,

Ce n'est pas pour autant qu'on ne reste pas soi, avec ses idées et ses valeurs...

Mais la toile est bien trop acerbe, aiguisée, partiale pour oser !

 

Enfin que celui qui croit que c'est possible ne se gêne pas, il faut parfois se brûler les aîles pour comprendre,

En même temps que ces "heurts" que ces "buzz" j'ai appris à mieux connaître celles qui sont derrière l'écran,

Parce qu'il y a aussi des moments où l'on se rencontre dans la vraie vie,

où l'on voit le visage,

Où l'on se regarde dans les yeux !

 

Je n'ai jamais eu d'échange sur certains points de divergence dans ces moments là...

Ils sont restés derrière l'écran, bien masqués sur les réseaux sociaux où il est tellement plus facile de se dissimuler...

 

Alors voilà ma paix digitale passe par taire certains avis,

 

Et pour toi y a t il des sujets politiquement incorrects sur ton blog et/ réseaux sociaux ?

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Virginie B

Blogueuse lifestyle since 2008 / RP blogueurs / social media manager #monsud #famille #food #sport
Voir le profil de Virginie B sur le portail Overblog

Commenter cet article

stephix 26/01/2013 09:41

mon blog a changé dernièrement à cause de l'actualité qui m'a fait sortir de mes gonds. Sujet complètement polémique, mais je ne dis pas les choses pour le plaisir de m'en prendre plein la tronche
ni pour embêter les gens, j'écris pour faire réfléchir et montrer que je n'aime pas la consensualité, et qu'il est bon aussi d'écouter avec attention ce que l'autre, le divergent, a à dire. Mais
sur HC, tout le monde semble suivre les mêmes idées, et pas d'échanges malheureusement. Au contraire, un silence pesant. Heureusement sur FB il y'a plus d'échanges, et sur Twitter, même si je me
fais parfois lyncher, il y'a un échange et j'aime ça. Beaucoup se cachent derrière les mots respect et tolérance parce qu'ils n'ont en fait pas le courage de leurs opinions. On a le droit d'être
pour ou contre, il faut avoir le courage de s'expliquer. Moi j'aime les débats respectueux, et même les fois où on m'a insulté (twitter) j'ai toujours gardé le sourire et la bonne humeur, je clos
par un trait d'humour et je ne m'acharne pas. J'ai l'impression que sur HC le niveau intellectuel ne vole pas haut, et qu'on préfère parler vernis à ongle et marmots. Moi j'aime qu'on puisse parler
de tout, posément. ça m'attriste en fait. Merci de soulever cette vérité concernant l'enflammement sur les réseaux surtout twitter.

manola 26/01/2013 06:18

je n'aime pas trop les sujets qui fâchent..Mon espace : c'est la paix et la légèreté.. mais, si il y a polémique sur un sujet: j'y répond, car nous sommes humains, et rien n'est tout rose dans la
vie, même sur un blog qui se veut léger...je ne suis pas du tout tweeter ni SMS...trop court et ça prend trop de temps dans nos quotidiens déjà bien remplis...et j'en ai tellement vu autour de moi,
embêtés à cause d'un simple message qu'on traduit souvent très mal.. une mauvaise phrase mal faite:peu faire du mal...

mais j'aime les sujets qui fâchent dans la réalité... au fait, je suis tout le contraire de l'humeur de mon blog... hé hé!!!

bon samedi Virginie, et tout cas: j'aime ici tes sujets.;;-)))

Lew 25/01/2013 17:42

Moi je parle de tout, tout ce dont j'ai envie de parler j'en parle. Me faire mal comprendre est un risque que j'accepte de prendre. En fait je crois qu'au plus profond de moi j'emmerde ceux qui ne
cherchent pas à comprendre, même une fois qu'on explique, même après un éclairage, une mise au point. Et puis je crois aussi que, même si ça me met un peu (et c'est un euphémisme) en rogne au
début, après je finis par devenir indifférente... Parce que finalement sur un internet il y a la même diversité de personnes que dans le monde et que si on apprend pas à se débrouiller dans le
virtuel comment on fera dans la vraie vie ? Parce que dans la vraie vie on ne peut pas s'expliquer longuement, ou rarement, parce que des gens nous coupent la parole parce qu'ils pensent savoir ce
que l'on va dire. A chaque fois que je lis un article avec le positionnement duquel je ne suis pas d'accord j'essaye de comprendre pourquoi la personne pense comme ça. Peut-être est-elle contre
l'adoption pour les couples de même sexe parce que, comme ma mère, elle est instit' et elle a été confronté à des enfants qui avaient des problèmes d'équilibres... je crois que la clé c'est la
compréhension. Faut pas demander aux gens de penser comme nous, faut leur demander de comprendre pourquoi on pense de telle ou telle manière.
Et puis j'aime bien toucher aux sujets sensibles parce que des fois ça ouvre un débat et ça permet de discuter...

Emmanuel Gadenne 25/01/2013 15:10

Pour moi on peut parler de tout mais pas n'importe comment ni avec n'importe qui.

Si on choisit de communiquer avec son vrai nom, son vrai prénom et un avatar en forme de photo ressemblante (c'est mon cas) alors il vaut mieux considérer que 20% des sujets sont publics et 80% des
sujets relèvent du privé.

arwen 25/01/2013 13:33

je ne fais pas un secret du fait que j'évite soigneusement la polémique car je n'ai pas fait mon blog pour ça : mon blog se veut futile, léger, rose et c'est tout ! Il ne faut pas venir me chercher
des embrouilles non plus sinon je pourrais oublier mon côté "politiquement correct"...

DarkGally 25/01/2013 12:51

Ma solution à moi je l'appelle "m'en fous", bref, je dis ce que je veux (tous comme les autres) et si ça plaît pas, je m'en tape. Ca marche pas trop mal jusqu'ici

PetitDiable 25/01/2013 12:48

A moins d'avoir un blog totalement anonyme et de se ficher de l'avis de gens qu'on ne connait même pas, il est impossible, je pense de ne pas se censurer...

initiales GG 25/01/2013 10:08

J'ai un blog de déco, donc ça limite les dérives, même si j'ai déjà eu quelques commentaires peu sympatiques!

Il m'arrive d'avoir envie de parler de sujets plus personnels ou d'actualité, mais comme j'ai tendance à m'énerver vite et à regretter ensuite, j'évite effectivement de lancer certains
sujets...comme tu le dis, le net s'enflamme très vite!

Mimiblue 25/01/2013 10:04

Non, j'évite systématiquement les sujets qui fâchent. Je me suis fait sauter dessus, une fois, par une personne qui n'a pas "saisi" ce que je voulais dire à propos des fumeurs sur le trottoir. Elle
a cru que j'accusais les fumeurs tandis que je les plaignais d'avoir à passer du temps dehors, au froid ou sous la pluie, pour fumer sur le trottoir. Bref, quand je sens qu'un propos peut entraîner
une polémique, je lime les bords, j'arrondis les angles, j'évite le rapport de force verbal. Je n'ai pas fait mon blog pour cela mais pour partager du travail, textile essentiellement, alors
j'essaye de conserver ma ligne éditoriale en gardant mes abonnés avec qui j'échange énormément mais par mails privés.

Ptisa 25/01/2013 09:24

disons que par écrit malgré les smileys et la ponctuation, il n'y a pas le "ton" et on peut aussi se trouver agressé par des propos qu'on attend pas, quand on ouvre son mail c'est un peu comme on
ouvre sa boîte aux lettres, c'est chez soi. Imagine que tu ouvres la porte de chez toi et que tu trouves quelqu'un qui te dit en direct ce qu'il te dit sur twitter, tu le ressentirais comme
agressif, je pense qu'on ressent pareil.

Ju 25/01/2013 08:19

J'adore les sujets qui fâchent. Je prends beaucoup de plaisir à parler politique, religion, éducation, systèmes en tout genre. J'aime écouter ce que les gens ont à dire et apprendre à les
connaitre. J'aime argumenter, ce qui est un art.
Tu as déjà parlé politique ici. Il m'est arrivé de commenter. On n'a pas spécialement les mêmes idées à ce propos. Mais ensemble, je crois que ça n'a jamais été virulent. A quoi bon? Sur la toile,
comme dans la vie réelle avec de vrais gens, il arrive que je m'écrase. C'est quand je sais que ça ne va pas être constructif. C'est un coup à s'engueuler avec une personne à qui on tient. Le jeu
n'en vaut pas la chandelle.
Sur mon blog, je ne parle pas souvent des sujets houleux. Ce n'est pas l'envie qui manque, mais justement, je sais qu'il est difficile d'avoir un discours construit sous forme de commentaire.
Parfois, j'ai juste envie de faire mon tyran: Exposer mes idées, les défendre et hop! je ferme les commentaires. C'est une bonne manière d'avoir la paix. Mais ce n'est pas drôle si les gens ne
peuvent pas répondre.
Pour finir ce long commentaire, il y a certains articles que j'ai beaucoup aimé chez toi. Nous avons, certes, des points de divergence, mais à travers ton écrire tu as su relater ta passion, ton
énergie et nous montrer que ça te tenait à coeur. Et rien que pour cela, tu mérites le respect de tes opinions.

(Ca fait ptet hippie sur la fin, mais j'assume! lol)
Belle fin de semaine Virginie!

eva 25/01/2013 08:11

J'évite certains sujets, tout simplement, je n'ai pas fixé de règles spécifiques à part le maître mot RESPECT.