Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
 Virginie B le blog lifestyle

Virginie B le blog lifestyle

Menu
Ce que m'apporte la nature

Ce que m'apporte la nature

Ce que m'apporte la nature

J'ai grandi dans la campagne, tous les jours mon grand-père me récupérait à la fin de sa journée de travail et nous partions "au cabanon",

Le cabanon chez moi en Provence, c'est cette cabane au milieu d'un terrain entre pins et oliviers, où l'on écoute le chant des cigales le temps estival,

Dans ce cabanon où elle cuisinait la bouillabaisse et où je ramassais des pignes de pin dont je sortais les pignons pour en distribuer à tout le monde...

Je grimpais dans la 2ch de mon grand-père au milieu des pierres et des outils, j'étais avec notre berger belge Roy et je n'attendais qu'une chose, sauter de la voiture pour grimper dans les collines,

Je faisais des trucs complétement fous quand j'y pense aujourd'hui, j'étais libre, seule, en haut des arbres... j'admirais cette vue étonnante de l'étang de Berre et Roy m'attendait au pied de l'arbre, je lui racontais ce que je voyais d'en haut...

J'avais souvent les genoux égratignés et les pantalons déchirés...

J'attendais que mon grand-père hurle mon prénom pour revenir à la voiture

J'ai conservé des souvenirs incroyables, quelques cicatrices sur les genoux et un amour inconditionnel pour les vues, j'aime toujours autant prendre de la hauteur et chaque fois que je vois un de ces arbres où j'observais les gens, je pense que j'y remonterai bien !

Et puis j'ai grandit je suis devenue citadine, je ne jurais plus que par la ville, mon rêve était de partir à NYC j'avais soif d'urbanisation, d'architecture, de briques et je me suis éloignée un peu de la nature. 

C'est la montagne qui m'a réconcilié avec cet environnement, la randonnée, les grands espaces, les fleurs de montagne, les odeurs, j'ai passé tous mes étés depuis presque 30 ans en altitude. 

Depuis fin 2015 j'ai opéré un virage à 180°, il n'y a plus que la nature qui me ressource et m'attire, facile à connaître le déclic novembre 2015 où j'étais à Paris d'ailleurs, en gros un retour indispensable aux sources,

Depuis je pédale dans ces collines où j'ai grandi, je cours jusqu'aux hauteurs où j'ai admiré jadis ces premières vues de la nature, j'ai repris mon dialogue avec les arbres (qui m'ont eux par contre toujours fascinés), j'écoute les oiseaux au lieu de courir avec des écouteurs dans les oreilles... je respire la nature, elle me donne l'énergie dont j'ai besoin !

Lorsque je suis fatiguée, courir est toujours plus compliqué, je ne fais pas exception à la règle mais la nature m'apporte ce petit plus qui me donnera envie d'aller plus loin et ça marche à chaque fois...

lorsque je me sens malheureuse, j'essaye de rester sensible à la beauté du monde... même si elle ne soulage pas, même si elle ne m'aide pas tout de suite... à un moment elle me sauvera

Et quand les amandiers fleurissent prémices d'un printemps annoncé, je revis... j'ai des ailes... je me dis que jamais plus je ne m'éloignerai de ce que je considère comme essentiel à mon équilibre aujourd'hui cette connexion avec la nature !