Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Virginie B

Lifestyle & développement personnel Yoga teacher

Juillet, j'ai lu, j'ai aimé...

Juillet, j'ai lu, j'ai aimé...

Il y a quelques semaines, je vous confiais mon désir de lire des romans, j'avais à nouveau envie d'histoires, j'avais envie d'être emporté pour les personnages, visiter de nouveaux lieux, j'avais envie de redécouvrir le plaisir intense de ne pas lâcher un livre !

J'avais donc une pile à côté de moi, dont le contenu que vous trouverez dans cet article... a très peu varié finalement !

J'avais pourtant bien commencé en lisant le premier choisi... Isabelle, l'après midi ! ... que j'ai d'ailleurs savouré !

Et puis je me suis laissée tenter ailleurs, happée par la vie, les rencontres, les recommandations et les invitations...

Ainsi j'ai lu : 

  • "Un" de Richard Bach, on connait de cet auteur surtout "Jonathan Livingston", transformé en métaphore philosophique, son amour de l'aviation et de la métaphysique anime tous ses romans.

Ainsi dans "UN", Richard et sa femme, Leslie, à bord de leur hydravion privé approchent de Los Angeles lorsqu'une secousse, un son strident et une lumière étrange les surprennent. Soudain, plus aucune ville en vue, voilà qu'ils survolent une immense étendue d'eau. 

Mystérieusement propulsés dans une autre dimension du temps et de l'espace... voici le sujet qui m'a fasciné et ce pourquoi on me l'a recommandé !

J'ai aimé y lire ces vies parallèles, j'ai aimé la force de l'amour et la puissance du libre arbitre dans le sens de la vie ! 

 

Et puis une amie m'a proposé d'être ambassadrice d'un nouveau prix littéraire Le Prix du Live Cogedim Club et pour cela j'ai reçu trois livres sélectionné pour la finale, la dernière ligne droite d'un prix dont l'esprit de la famille m'a séduite.

Juillet, j'ai lu, j'ai aimé...
  • "Lettres de Washington Square" de Anne Icart

Léontine, que tout le monde appelle Tine vient de mourir, dans la maison de famille nichée au coeur des Pyrénées, Zélie range les affaires de celle qu'elle a toujours considéré comme sa grand-mère. C'est en cherchant où entreposer les objets qu'elle souhaite conserver, qu'elle va trouver quatre grandes boites en carton rouge contenant des dizaines et des dizaines de lettres. Aucune n'a été décachetées, toutes sont envoyées de New York, toutes adressées à Michel, son père.

Ces lettres racontent une toute autre histoire que celle transmise, une histoire d'amour filial incroyablement émouvante portée par l'espoir des deuxièmes chances qu'offre parfois la vie.

Pour l'amoureuse et parfois nostalgique des lettres manuscrites, ce livre ne pouvait que me transporter, j'ai savouré toutes les surprises de chacune des lettres et je dois dire que j'avais quasiment les sensations du papier sous mes doigts, de l'odeur aussi...

Un magnifique roman qui tient le lecteur suspendu aux mots de cette belle histoire racontée par courrier.

Editions : Robert Laffont

Juillet, j'ai lu, j'ai aimé...
  • "Corentine" de Roselyne Bachelot 

Ce roman est l'histoire de sa grand-mère ou l'histoire d'une revanche sur un avenir de malheur et de servitude. En 1890, une petite fille naît dans une famille de paysans bretons, au coeur de ces montagnes noires où la misère pousse des milliers de gens à émigrer.

Ses parents vont la placer, alors qu'elle n'a que 7 ans, chez un riche propriétaire où disait elle, elle put enfin manger à sa faim. A 12 ans, alors qu'elle ne parle quasiment pas le français, elle part comme domestique à Paris. Elle y connait les humiliations, l'exploitation, le mépris, la violence d'un monde qui n'épargne personne. Jusqu'au jour où un homme, différent des autres tape à sa portes... la malchance a-t-elle enfin tournée ?

C'est ainsi qu'on découvre le destin hors du commun de la grand-mère de Roselyne Bachelot, j'ai été touchée par cette femme, son combat, sa justesse, sa détermination... et j'imagine aisément la fierté de celle qui est à nouveau ministre !

Une très belle histoire de celle qui rappelle qu'il est bon ton de conserver toujours son envie de se battre pour transformer sa vie en destin !

Editions : Plon

Juillet, j'ai lu, j'ai aimé...
  • "Villa Taylor" de Canesi & Rahmani 

Diane est une jeune executive Woman au caractère bien trempé et au désir de réussir puissant, elle dirige d'ailleurs avec brio une banque d'affaires parisienne. 

A la mort de sa grand-mère, Diane hérite de la mythique villa Taylor de Marrakech, ainsi avec ce roman nous irons goûter aux saveurs du Maroc et dans ce roman c'est un peu comme si on se retrouvait au beau milieu du jardin de cette somptueuse villa... odeurs, fleurs, c'est une ode au voyage... mais pas que ! Ce lieu enferme tous les secrets liés à l'enfance de Diane, scrupuleusement dissimulés par son entourage.

Diane n'a pas connu sa maman... et toute l'histoire va naître de cette énigme sur laquelle s'est construite la jeune femme.

L'écriture est poétique et j'ai été emportée par les enivrants parfums qui habite ce roman...

Editions : AC

Est ce que vous sentez lequel parmi les trois du prix a emporté mon coeur ?

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article