Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avis de blogueuse : la vérité, rien que la vérité !

Avis de blogueuse : la vérité, rien que la vérité !

Quand une blogueuse culinaire est condamnée à cause d'une critique sur son blog d'un restaurant, je me pose des questions...

Alors que je n'avais pas lu son billet initialement je viens de lire la critique, sait-on jamais si je viens en vacances au Cap-Ferret,

La blogueuse raconte sa mauvaise aventure lors d'un diner malheureux...

C'est vrai que j'ai fait un choix radicalement opposé, sur mon blog j'ai décidé de vous parler des endroits qui me plaisent et où je juge que vous pouvez poser vos valises pour une nuit ou plus ou pour quelques heures à une table,

Un hôtelier inquiet m'a demandé un jour "et si vous n'aimez pas ?"...

A laquelle j'ai répondu gentiment, ne vous inquiétez pas, je trouverai toujours quelque chose de positif à valoriser, parce que c'est ma façon de faire, parce que c'est ma façon de voir...

Une seule fois j'ai été déçue d'un produit reçu, un produit culinaire à tester...et j'ai indiqué aimablement au CM que je préférai ne pas en parler, personne n'avait aimé autour de moi... je ne souhaitais pas descendre le produit mais je n'avais pas l'intention de mentir non plus...!

Néanmoins j'ai lu des avis sur tripadvisor bien plus acerbes et virulents (vrai ou faux ?) sur des restaurants ou hôtels... j'avoue je n'ai pas trouvé son billet particulièrement insultant (sauf peut être le "harpie") ... certes elle raconte son histoire, elle dit la vérité, sa vérité, toute la vérité...

Mais toutes les vérités sont elles bonnes à dire ?

Et où place t on la liberté d'expression ?

N'y avait il pas d'autres façons de remédier à cette critique ?

En tant que communicante je n'aurai jamais proposé au restaurateur d'agir ainsi... parce que là sur le coup le buzz est fait, l'article de la blogueuse fait le tour du web et j'imagine que l'adresse du restaurant a du être rayé de pas mal de répertoire...par solidarité d'internautes !

Le titre a été trop explicite et c'est ce qui a suffit à la condamnation, google aurait peut être pu payer la somme pour aider la blogueuse !... ok je plaisante...

Si je savais que la langue de bois avait des adeptes je sais aussi désormais que la valeur des critiques positives peut être remise en question désormais...

pfff...

Personnellement je continuerai ma ligne éditoriale : je ne vous dis pas tout mais ce que je vous dis, je le pense !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

Virginie B

Blogueuse lifestyle since 2008 / RP blogueurs / social media manager #monsud #famille #food #sport
Voir le profil de Virginie B sur le portail Overblog

Commenter cet article

vero 06/08/2014 17:20

lire aussi le billet instructif de maitre eolas :
http://www.maitre-eolas.fr/post/2014/07/30/Les-mots-%C3%A0-%C3%A9viter-au-Cap-Ferret

vero 06/08/2014 17:08

elle n'a pas été condamnée pour le contenu de son article/
c'est plus compliqué
lire http://lesgourmands2-0.com/2014/07/12/reponse-de-la-blogueuse-condamnee-suite-a-une-critique-sur-un-restaurant/

Jeanmi 17/07/2014 15:07

Je me demande encore comment on peut en arriver à assigner une blogueuse en justice alors que cette histoire aurait pu s'arranger à l'amiable dès le départ...??

En tous les cas, il n'y a aucun vainqueur dans cette affaire !

Manika 17/07/2014 13:42

Pas toujours facile de doser ses paroles et certains sont tellement susceptibles ou ne supportent pas la moindre critique même constructive

Neurones en eventail 17/07/2014 11:00

je trouve terrible la condamnation de la blogueuse, droit d'expression ou es tu? le resto doit se mordre les doigt maintenant ils ont eu plus de pub que prévu mais pas la bonne !!!!

Melgane 16/07/2014 17:36

Je crois que le problème ce n'est pas tant le fond que la forme. Oui, il y a la liberté d'expression mais, à partir d'un certain moment, ça peut devenir de la diffamation (d'autant plus qu'un blog, n'étant pas soumis à des accès restreints (par connexion par exemple) est un lieu considéré, je pense, comme public). Je pense que si la blogueuse avait mieux choisi ses mots ça aurait aidé à ce que l'affaire n'aille pas jusque-là.

Vinie 16/07/2014 16:45

C'est vraiment dommage de ne pas pouvoir donner son avis quand on est insatisfait. Même si il faut savoir peser ses mots évidemment et ne pas écrire son billet sous le coup de la colère.

eva and family 16/07/2014 15:38

J'ai été surprise en entendant parler de cette "affaire". Perso, et comme dans la vie en général, j'exprime des avis positifs et restent sur la réserve pour le négatif. Je ne me permets généralement pas de descendre quelque chose. Je dis parfois que je n'ai pas aimé mais je dis rarement, très très rarement que c'est nul car rien n'est nul. Je n'accepte pas quand il y a vulgarité, triche, violence... Le pire pour l'autre c'est l'ignorance.
En ce qui te concerne, tu as raison, continue, reste celle que tu es.

Armelle 16/07/2014 15:18

Désormais, je me tiens à la même ligne de conduite que toi. Ou je n'en parle pas du tout. Ou je relativise mais je suis plutôt bon public en général. Pas évident effectivement de trouver un équilibre entre taire et tresser des couronnes de laurier qui n'ont pas lieu d'être. C'est tout un art d'être blogueuse... Bises

Maghily 16/07/2014 13:15

Je trouve cette histoire relativement révoltante et ne peux qu'applaudir le bad buzz pour le restaurateur qui aurait dû y réfléchir à deux fois avant d'attaquer quelqu'un uniquement parce qu'il n'a pas aimé sa critique. La blogueuse n'est pas une blogueuse culinaire mais plutôt une blogueuse culturelle (elle présente le plus souvent des livres) que je suis depuis une bonne année maintenant et que je n'ai jamais trouvée excessive.
Comme elle le dit dans sa critique, elle allait régulièrement dans cet établissement, elle a donc pu juger de la détérioration du service (et si on regarde un peu sur Internet, elle n'est pas la seule à s'en plaindre).

Ce qui me révolte dans cette histoire, c'est ce que Maitre Eolas (un avocat blogueur) en a dit : la blogueuse ne devait pas être condamnée et ne l'aurait certainement pas été si elle n'avait pas choisi de se défendre seule car le jugement invoqué va à l'encontre d'un autre article de loi (voir cet article : http://www.lexpress.fr/styles/saveurs/blogueuse-condamnee-pour-une-critique-de-resto-l-exemple-a-ne-pas-suivre_1558569.html). Qu'est-ce que cela veut dire de la justice ?!

En ce moment, je trouve que les articles de blog ressemblent de plus en plus à des espaces publicitaires : on ne trouve quasiment plus que des articles qui vantent des produits reçus (essentiellement chez les blogueuses mode et beauté) et très peu d'articles qui parlent des déceptions (ben oui, on risquerait de ne plus rien recevoir). Difficile de considérer alors que toutes ces blogueuses sont sincères. Evidemment, il est plus gai de partager ses coups de cœur mais je pense qu'il n'est pas juste de ne parler que de ça (surtout quand on a reçu le produit) car cela tronque l'image du produit : les marques savent qu'elles prennent le risque que l'on n'aime pas ce qu'elles nous envoient (c'est le jeu ma pauvre Lucette !). Donc personnellement, quand un truc me plait, je le partage allègrement mais je ne me prive pas non plus de le dire quand je n'aime pas quelque chose (en essayant d'y apporter des exemples concrets).

Cela dit, chacun fait comme il en a envie et je comprends parfaitement les personnes qui veulent faire de leur blog une bulle positive ! ;)

Sheily 16/07/2014 10:46

Pour ma part, je suis comme toi. Je ne parle que de ce que j'aime. Et si je trouve un petit défaut, je le souligne également, mais je refuse de descendre un produit ou un lieu.

Ptisa 16/07/2014 10:33

différentes choses sont punies par la loi : l'insulte, le mensonge (diffamation) et l'intention de nuire. Je n'ai pas suivi l'histoire mais si elle n'a pas pu prouver la véracité de son histoire, elle est mal. C'est la différence entre la communication et le journalisme : le journaliste a un dossier. Les commentaires sur les sites spécialisés, je ne les lis jamais il paraît que les professionnels eux-même les alimentent, donc ça doit avoir moins d'impact.

swettylux 16/07/2014 10:00

oui c pas souvent evident mais tu fais les choses bien et j'aime y decouvrir !!
apres pour ce qui es du reste je ne lai pas lu alors on peut rien dire dessus
des bisous

Lili 16/07/2014 10:00

Pas évidente cette histoire...
Quand je ne suis pas satisfaite, j'essaie de m'en tenir aux faits et à mon ressenti mais en essayant de ne pas juger une personne ou un lieu. Du genre "le serveur m'a dit tel truc et je n'ai pas apprécié" plutôt que "le serveur est un xxx". A chaque critique un peu négative de restaus (j'essaie pourtant de relativiser mes déceptions !), j'ai des commentaires aigris ou des gérants...
Mais autant d'euros à verser par cette blogueuse... il y avait sûrement autre chose à faire...

MAG 16/07/2014 08:13

Je ne connais pas sa critique, je ne peux donc en parler.
Mais il est vrai qu'un article sur un blog peut faire beaucoup de mal. A côtoyer des membres d'un jury culinaire, j'ai retenu deux principes :
1) on ne peut juger que sur plusieurs passages : l'être humain a droit lui aussi à l'erreur, la fatigue...
la première fois, on peut donner son sentiment, toujours modéré et de bon aloi, correction oblige.
le jugement, qu'il soit positif ou négatif, suit la répétition d'une même impression.
2) avant de publier une critique réellement négative, style "à fuir", on en informe l'établissement ;
il ne s'agit pas de négocier, bien évidemment, simplement à prendre du recul.
A ne pas respecter ces deux principes, les blogueurs s'exposent à des suites qui seront de plus en plus nombreuses et qui leur seront de plus en plus coûteuses. Pourquoi permettre d'un blog ce qui ne serait pas permis d'un livre, d'un journal ou d'un magazine ?

On devrait donner un guide de bonnes pratiques ! quelques adresses de blogs, les seuls qui méritent d'être d'en mon chapeau ; le tien en fait partie !! garde le cap !

virginie B 16/07/2014 14:11

Merci beaucoup Mag. pour toutes ces explications utiles... en effet un guide serait utile pour les bonnes conduites à adopter !