Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Virginie B le blog lifestyle

Virginie B le blog lifestyle

Lifestyle, sport & développement personnel


Comment préparer ses enfants à un monde sans bisounours ?

Publié par Virginie B sur 14 Octobre 2015, 05:00am

Catégories : #Vis ma vie de maman

Comment préparer ses enfants à un monde sans bisounours ?

Quand on a des enfants on a envie du meilleur pour eux, leur apporter tout sur un plateau d'argent et les ouvrir au monde, le meilleur...

Sauf que ce dernier n'est pas toujours tout rose,

Sans même parler des horreurs dont nous sommes trop souvent témoin, guerre, maladie, attentat, drame et j'en passe,

Le monde des "grands" est loin d'être franchement rigolo tous les jours,

J'ai été élevée dans un cocoon d'amour, je n'ai manqué de rien et surtout pas de câlin, d'amour, d'affection, on m'a tout donné jusqu'à la confiance et décroché l'étoile qu'on a définitivement accroché au dessus de mon berceau enfant, puis de mon lit en grandissant...

Je croyais que le monde appartenait aux gens qui bossaient, qui se donnaient les moyens de ses ambitions, les gens loyaux, courageux, déterminés...

Je croyais qu'on était pas trahi par ceux qu'on aimait, qu'on pouvait progressivement donner sa confiance et grandir ensemble dans l'amitié ou les associations,

Je croyais que lorsqu'on donnait on ne reprenait pas, qu'on perdait sa place seulement lorsqu'on allait à la chasse...

Evidemment j'ai commencé à déchanter adulte, j'étais tellement confiante que j'avançais et réussissais souvent finalement du moment que je ne comptais que sur moi et mon étoile... et puis un jour je suis arrivée par mégarde en politique... waouh que le choc a été rude...

J'ai soudain ouvert les yeux et après ces années et ces chocs culturels j'ai découvert les mensonges, les trahisons, les couteaux dans le dos, les cinémas devant, les faux-culs (oups pardon)...ce monde là... sans pitié !

Oh certes j'avais avant ça connu quelques déceptions, découvert les gens pas fiables et les menteurs mais jamais autant que cela,

Voilà tout cela parce que je me demande comment on fait pour doser entre la réalité et les étoiles qu'il faut laisser briller dans les yeux de ses enfants ?

Comment expliquer à son enfant qu'il faut se méfier de tout le monde, enfin pas de tout le monde mais presque,

Comment lui dire qu'un jour il pleurera peut-être la perte de ses illusions sur l'amitié, le travail, la politesse, le respect, l'amour, la sincérité, la loyauté et toutes les valeurs qu'on lui explique et apprend au quotidien,

Je ne regrette pas qu'on m'ait apporter autant d'amour, qu'on m'ait donné autant de confiance en moi, ça me porte bien au-delà de tout ce que j'entreprends... j'espère leur apporter la même envie de vivre qui coule dans mes veines sans aucun doute grâce à mes parents,

Ils m'interrogent parfois pour comprendre des situations qu'ils trouvent injustes, surtout Jules que j'ai baptisé "Zorro" ce week-end,

Je ne veux pas non plus les tenir trop à l'écart de la vérité malheureuse et parfois si injuste sans pour autant être trop négative,

Je sais c'est un savant dosage qu'il faut constamment adapter en fonction des situations et des âges des enfants...

J'espère être à la hauteur...

*crédit photo

Commenter cet article

Elodie Mayer 08/11/2016 20:29

c'est dingue cet article 1 mois avant le bataclan

flipperine 15/10/2015 18:09

et oui on croit que tout le monde est gentil, que tout est rose et violette mais au fur et à mesure qu'on avance dans la vie on est bien trompé et ça fait mal

Lorelei 15/10/2015 14:19

eh oui c'est très loin d'être facile de trouver le bon dosage...
j'ai une petite très curieuse qui pose énormément de questions sur le monde. On regarde les infos le soir à table et donc elle est là. On la préserve des choses les plus difficiles mais elle voit et entend certaines choses quand même. Alors il faut lui expliquer avec ses mots à elle.

Elle a aussi du mal à vivre certains conflits, quand on est pas d'accord avec elle, quand on lui dit qu'elle a tort....Alors je lui explique qu'elle rencontrera beaucoup d'autres personnes qui ne seront pas de son avis, et que c'est ça la vie....

Bel article bisous!

Emma June 14/10/2015 15:53

très très difficile tâche et j'avoue que je ne suis pas très bonne à cet exercice de désillusion. Je n'arrive pas à trouver le juste milieu et donc pour l'instant, je protège mon 4 ans et ne lui explique (ou console selon) que quand il se retrouve lui-même confronté au monde des "pas bisounours" .
Quand soi-même adulte, on ne comprend pas ce monde qui tourne à l'envers et ces gens qui n'ont pas de scrupules, c'est compliqué...

MamaFunky 14/10/2015 15:29

Ce n'est pas évident. Malheureusement pour les miens, le monde n'est bisounours n'a duré qu'un temps. Avec le décès de mon papa, et du coup la disparition de leur papilou préféré ils ont du apprendre que la vie n'était pas toujours marrante.
Et puis à l'école aussi. Les gamins se font de sacrées crasses, en primaire j'entends, pas encore en maternelle.

Sandrine 14/10/2015 12:58

Oh la! Un texte qui me touche! En plein dedans avec ma Miss Voyageuse de 10 ans. Après 10 ans à appliquer les bons sentiments, j'en suis à lui expliquer qu'il fait aussi penser à soi, ne pas se laisser duper etc... c'est dur je trouve surtout que c'est drolement bien le monde des bisounours! Mais pas à pas on leur passe nos astuces pour se faire à la loi de la jungle et au fond on se débrouille pas si mal!

lily 14/10/2015 10:09

J'ai eu une enfance plutôt belle malgré de gros choque psychologique (décès, suicide, schizophrénie de mon père etc...) mais j'ai avancé avec car on a su me parler avec les bons mots.
Ton texte du jour me parle justement puisque mes enfants ont fait face à de drôle de choses dernièrement via une de leur copine de classe.

Fidèle 14/10/2015 09:56

Bonjour Virginie, moi aussi je croyais, je croyais, j'ai tout fait pour mon et il nous a renié. Je ne souhaite a personne ce que je vis. Je ne comprends pourtant il a eu une enfance dorée. Je t'embrasse. Je ne l'étale pas, je suis en miette et d'en parler me déchire d'avantage.

marielle 14/10/2015 09:37

C'est une vaste question, pour ma part j'ai un départ de vie un peu obscure, abandonnée à la naissance donc la confiance en moi c'est un dur travail de tout les jours. J'ai découvert tout de suite les méchants mais j'ai aussi rencontré "les bonnes rencontres" qui font que j'évolue jour après jour... alors pour mon garçon je me dis qu'il aura lui aussi son propre chemin et sa propre histoire à écrire. Mais en attendant je le couvre de tendresse.

liloo 14/10/2015 09:19

Franchement quand on voit l'évolution des choses... Je m'inquiète pour mes trois enfants... Alors sans être négative il faut de temps en temps leur dire qu'ils feront de belles rencontres mais que les gens peuvent être mauvais sans raison... Ils ne faut pas qu'ils voient tout en noir... Ni tout en rose.... Comme vous dites c'est un dosage constant

Corinne (Couleur Café) 14/10/2015 08:50

J'avoue que c'est une mission de funambule ! Pour avoir voulu trop les protéger, j'ai transmis mes angoisses à mes enfants. Maintenant, je redresse petit à petit la barre pour que çà ne tombe pas dans les deux extrémités, à savoir trop les protéger ou leur faire croire que le monde est complètement pourri. J'ai décidé de continuer à leur témoigner mon amour sans faille, mais de les "lâcher" de temps en temps pour qu'ils apprennent à faire face au monde réel. Ils feront par eux-même une idée de ce qu'il pense de ce monde, et je crois qu'il ne m'appartient pas de leur dire que le monde tourne bien rond ou pas. Beau sujet d'article ! Bravo !

Bernieshoot 14/10/2015 07:40

C'est sans nul doute encore plus complexe aujourd'hui qu'hier avec le flux d'images disponibles. Et même en les protégeant à la maison, copains et copines peuvent les montrer. Il faut arriver à poser les mots justes et adaptés à l'âge ce qui n’est pas aisé

fedora 14/10/2015 06:45

Je me pose les mêmes questions... la poulette découvre petit à petit la joie d'être confrontée aux autres et à leurs contradictions... il faut trouver les réponses justes, honnêtes, positives et qui la prépareront à la vie d'adulte...

Nous sommes sociaux !

Articles récents